Spécificité de la course pour cadrer le porteur.

Cette vidéo montre une situation d’intermittent en circuit training avec 3 thèmes en 1. Dans le début de l’exercice les joueurs développent la coordination motrice avec un travail d’appuis dynamiques spécifique au football. D’un autre côté, les joueurs travaillent une autre qualité physique avec la vitesse / vivacité avec comme début d’atelier des appuis. La fin des ateliers est axée sur la maîtrise du cadrage du porteur de balle

Règles d’action pour cadrer le porteur de balle adverse

– Tactique : Anticipation des passes, sortir sur le temps de passe, chercher à orienter l’adversaire soit vers la ligne de touche soit vers l’intérieur du terrain pour l’amener dans la densité défensive, timming pour estimer le moment où il faut commencer a ralentir sa course.

– Technique : orientation du corps, des appuis, recule-frein.

– Physique : capacité d’accélération, de décélération,  garder l’équilibre sur les plantes de pied.

Exemple de déroulement de l’exercice

Il y a dans cette situation 3 ateliers avec un temps d’effort entre 4 et 6 secondes. Nous nous mettons dans une optique de travail qualitative avec un temps de récupération plutôt conséquent même nous n’allons pas respecter la règle  » temps de récupération = 20 fois le temps de travail ». Ainsi, vos joueurs resteront 4 minutes par atelier avant de passer à l’autre atelier. Les départs sont cadencés aux coups de sifflet et les joueurs récupéreront 40 secondes entre chaque course. les joueurs feront 15 courses au total et l’exercice durera environ 15 minutes.

Variables pédagogiques sur lesquelles jouer

– Coordination / travail d’appuis : échelle de rythme, cerceau, haies, zig zag,….

– Vitesse / vivacité : jouer sur la distance, la course en courbe, en aller-retour ou rectiligne.

– Opposition : en technique analytique, avec choix à faire, avec duel réel.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *