Synchronisation, 1ère touche et maitrise de balle.

Nous vous proposons 6 exercices ludiques pouvant être donnés en école de football mais également aux autres catégories plus expérimentées en échauffement.

A 00:00 : travail de coordination / dissociation segmentaire Main / oeil. Les joueurs sont par deux et s’échangent leurs ballons à la main.

A 00:15 : passer dans l’axe de la porte, prise de balle dans le carré et orientation latérale vers l’avant du contrôle sur une face latérale.

A 00:30 : passer dans l’axe de la porte, prise de balle dans le carré et orientation latérale vers l’arrière du contrôle sur une face latérale.

A 00:45 : une-deux, avec notion de « je donne-je redemande », « je donne- je me démarque ».

A 01:20 : trouver le bon timming, la bonne synchronisation des passes

A 02:20 travail en 1 vs 1. exercice complet permettant de travailler la conduite, le dribble, la création (OFF) et la gestion (DEF) de l’incertitude, la vitesse avec reprise d’appuis et changements de directions.


Maitrise du passage de l’attaque rapide à l’attaque placée (Carlos Carvalhal, Celta Vigo, Braga,..)

Carlos Carvalhal (Celta Vigo, Braga, Sheffield, Besiktas) via « The Coaches’ Voice » nous propose une situation visant à travailler la maitrise de la transition entre temps forts (attaques rapides) et temps faibles (attaque placées) sur le plan offensif. Sur le plan défensif vous travaillerez les notions de temporiser, fixer, orienter l’attaque adverse afin de la ralentir.

Consignes

Sur le 1/2 terrain avec lancement de jeu au milieu du terrain, les attaquants commencent en 4vs2 en attaque rapide, puis (quand il le souhaite) le coach siffle et cela amène un 6vs4 puis passe par la suite au 8vs6 et du coup nous attaquons en attaque placée.

Variables

Dimension du terrain : V1 sur un 1/2 terrain total (comme sur la vidéo), V2 sur demi terrain dans la longueur et largeur de la surface dans la largeur V3 sur 1/2 terrain longueur et sur largeur de surface réparation pendant 4vs2, 6 vs 4 et basculer dans toute la largeur sur 8vs6.

Objectif si récupération du ballon des défenseurs : V1 marquer dans un but latéral (comme sur la vidéo). V2 passer dans une porte latérale. V3 : relancer sur le coach qui se déplace sur toute la largeur du milieu de terrain.

Rapport de force : V1 : 4vs2, 6vs4, 8vs6 (comme sur la vidéo), V2 : 3vs1, 5vs3, 7vs5,9vs7 V3 : plus difficile pour attaquant 4vs3, 6vs5,8vs7. V4 : plus facile attaquant 3vs1, 5vs2, 7vs4, 9vs6.

D’où viennent les défenseurs additionnels : V1 : de derrière le but (comme sur la vidéo) V2 : Du milieu de terrain V3 : des côtés . Nota bene que vous pouvez alterner les zones de départ des défenseurs.

D’où viennent les attaquants additionnels : V1 : de derrière le but (comme sur la vidéo) V2 : Du milieu de terrain V3 : des côtés . Nota bene que vous pouvez alterner les zones de départ des attaquants.

Temps de l’action : mettre ou non un temps limite pour une offensive.

Temps pour ajouter les défenseurs additionnels : V1 : cadencer librement V2 : cadencer toujours sur le même tempo.

Lieu de départ de l’action : V1 : dans l’axe au milieu de terrain V2 : départ sur les côtés V3 : départ au pied V4 : départ par une touche à la main.


Jeu « tomb’cône » et « hand’foot » (G. Potter, Chelsea F.C.)

Direction Londres et le Chelsea F.C version Graham Potter pour deux jeux ludiques qui suivant vos adaptations vous permettront de travailler sur le jeu « tomb’cône » V1 : la conservation du ballon V2 : la conservation / Progression / finition Pour le jeu N°2 : « hand’foot », vous travaillerez le démarquage du NPB (non porteur de balle) et la notion de cadrage / ne pas se jeter pour le défenseur.

Jeu n°1 : 00:00 à 01 : 30

Deux équipes du 3 vs 3 au 9 vs 9 en adaptant la largeur et la profondeur du terrain suivant vos envies et objectifs de travail. Pour marquer un point, les équipes doivent faire tomber un cône avec le ballon. Dans les variables ci-dessous, nous répondons à de nombreuses questions et adaptations possibles liées à ce jeu.

Variables

Nombre de Cônes : en fonction du nombre de joueurs sur le terrain mais n’hésitez pas à mettre de nombreux cônes .

Couleur des cônes : 1, 2, 3, ou 4 couleurs différentes de cône.

Placement des cônes : en fonction de votre thème de séance

Thème / principe de jeu : conserver Progresser Finir : mettre (comme sur la vidéo) des cônes à « abattre », « faire tomber » pour une équipe dans un en-but et d’autres cônes d’une couleur différente dans l’en-but opposé.

Conserver (sans sens de jeu) : mettre des cônes sur l’ensemble du terrain (côtés, centre,…) et les joueurs PDB pourront faire tomber les cônes d’où qu’ils soient. V1bis : Vous voulez mettre une seule couleur de cône où les deux équipes pourront faire tomber l’ensemble des cônes. V2 bis : vous pouvez mettre 2 couleurs différentes de cône où chaque équipe aura une couleur de cône à défendre et une couleur de cône à attaquer. V3 : mettre 2, 3, ou 4 couleurs différentes de cône et à chaque récupération par une équipe vous annoncez uniquement une couleur de cône que devra faire tomber l’équipe en possession du ballon.

Que faire une fois que vous avez fait tomber le cône ? V1 : soit vous le ramenez dans votre camp (comme sur la vidéo) V2 : soit vous le relevez et le laissez à sa place.

Qui fait tomber les cônes ? V1 : le ballon (comme sur la vidéo) ou V2 :le porteur de balle avec son pied tout en conservant la maitrise de balle (si il fait tomber le cône mais que dans le même temps, il perd le ballon

Comptage des points : V1 : 1 point par cône tombé puis relevé V2 : 1 point pour l’équipe qui fait tomber l’ensemble de ses cônes en premier sans les relever. V3 : match au temps : faire tomber puis relever les cônes et en faire tomber le plus pendant le laps de temps donné.

Dimension du terrain : V1 : Largeur et longueur plus ou moins longue : terrain plus large que long si vous souhaitez que l’équipe en possession du ballon étire le bloc adverse dans la largeur. V2 : Terrain long et largeur étroite si si vous recherchez un jeu direct, plus rapide vers l’avant et la recherche d’un pressing plus fort.

Hors-jeu : sans hors jeu ou avec une ligne de hors jeu plus ou moins haute .

Nombre de touches de balle : du jeu libre au jeu en une touche de balle . plus vous limiterez le nombre de touche de balle, plus les joueurs seront amenés à prendre l’information / la décision rapidement avant et pendant sa prise de balle.

Rapport de force : V1 : égalité numérique (sans joker) V2 : supériorité offensive (joker(s) offensif(s) sur ou en dehors du terrain) supériorité défensive (avec joker défensif ou V3 : limitation du nombre de touche de balle du PDB)

Jeu n°2 : 01:30 « Hand’ foot

Vous utiliserez cette fois ci-un ballon de handball ou un mini-ballon de football. Les joueurs joueront exclusivement avec les mains avec un sens de jeu avec les notion de conserver / progresser / déséquilibrer / finir.

Variables

Déplacement du porteur de balle : V1 : libre sans faire rebondir le ballon au sol . V2 : 2 pas maximum V3 : Déplacement libre si « dribble type handball / basket » V4 : déplacement interdit , seulement avec pied de pivot « type ultimate ».

Cibles : V1 : des mini-buts (comme sur la vidéo) V2 : des cônes à faire tomber . V3 : des en-buts où aplatir le ballon

Type de défense : V1 : « type ultimate » interdit de toucher le porteur de balle V2 : Possibilité « d’encercler avec ces bras » l’adversaire « type handball ».


Clairefontaine, 50 ans, une école « à la Française »

Henry, Anelka, Papin, M’Bappé, pour ne citez qu’eux sont passés par l’INF Vichy puis Clairefontaine. 50 années d’innovation, de formation « made in France » analysées, remémorées par les anciens joueurs et éducateurs. A regarder ci-dessous.

Résumé des phrases fortes de cette 1ère vidéo :

« Un triple projet pour les jeunes : Projet sportif projet scolaire projet éducatif. » (F. Raviot)

« C’est l’homme qui fait le footballeur donc l’objectif est aussi et surtout de former des hommes, des citoyens. »

Remarque de l’éducateur à W. Gallas pensionnaire à l’époque et étant trop individualiste sur le terrain « L’équipe doit marquer, toi ,tu ne dois pas marquer » , propos de T. Henry.

« Les enfants sont tous les même dans le monde, ils ont besoins d’amour, d’affection et de compréhension. Et quand ils aiment faire quelque chose, ils ne demandent qu’a progresser » Joaquim Francisco Filho.

« Les coachs ont développé mon cerveau » T. Henry

« L’éducateur est un guide, nous sommes là avec eux pour les aider a se construire, pour les aider à prendre conscience qu’il y a des choses qu’ils peuvent faire et des choses qu’ils ne doivent pas faire » « F. Raviot »

« L’institution experte, visionnaire et historique » C. Bassilla, directeur de l’INF depuis 2019) sur Clairefontaine.

« On a fait avancer les choses parfois maladroitement mais , nous nous sommes tenues à nos idées.  » ( Claude Dusseau)

« La technique avant le physique, répéter les gammes techniques » T. Henry

« Les joueurs étaient capables de jouer dans les différents systèmes » Joaquim Francisco Filho

Résumé des phrases fortes de Monsieur Dusseau (directeur de l’INF Vichy de 1984- 88 puis de l’INF clairefontaine de 1988 à 2004)

Sur son rapport avec les jeunes : « Etre  toujours présent, discrètement, on discute, on est attentif ». 

« Ne jamais être familier, chacun doit être naturel, Il faut provoquer la discussion car il est rare qu’un enfant de 13 ans vienne parler à son directeur ou entraineur. C’est donc à l’éducateur d’être attentif à ce que les joueurs attendent, demandent. »

« Etre capable de toujours réfléchir à ce qu’il faut faire, à ce qu’il faut changer, à ce qu’il faudrait faire autrement, à ce qui faudrait refaire, refaire autrement » 

Sur le passage de la formation (au départ de l’ INF les joueurs avaient de 16 à 18 ans)  vers la pré formation ( les joueurs avaient de 13 à 15ans) : Primauté de la technique plutôt que le physique en pré formation. Le travail est totalement différent entre la formation et la pré formation. 3 éducateurs, 3 visions différentes de l’entrainement avec un étranger , un ex pro , un professeur d’EPS.

L’ouverture, la recherche, d’autres grands formateurs « Guy Roux venait et posait des questions malgré son expérience. »

« A  13 ans, on ne peut pas dire il sera bon, il y a beaucoup trop de facteurs qui interviennent. « 

Ne jamais être familier, chacun doit être naturel, Il faut provoquer la discussion car il est rare qu’un enfants de 13 viennent parler à son directeur ou entraineur. C’est donc à l’éducateur Etre attentif à ce qu’ils demandent, à ce qu’il veut et peuvent faire

Y a t’il une place pour l’affectif ? Oui , mais ils ne le savent pas


Technique de conduite de balle et changements de directions

Consignes / organisation

Par groupes de 6 à 9 joueurs, cette organisation vous permettra de travailler la technique de conduite de et surtout les changements de directions dans un espace relativement restreint. Vous pouvez commencer l’exercices sans ballon avec des gammes athlétiques comme échauffement sans ballon. Puis, vous vous pourrez faire l’exercice de la vidéo avec les différentes variables.

Variables

  • organisation : sur un triangle (comme sur la vidéo) ou en carré, ou en cercle.
  • variation conduite : libre, intérieur pied droite- intérieur pied gauche, intérieur-extérieur, roulette, dans le sens des aiguilles d’une montre, dans le sens adverse,…
  • obstacle : pas d’obstacle (comme sur la vidéo), slalom, évitement de coupelle.
  • compétition / adversité : sans opposition, en opposition où les joueurs doivent se rattraper.


Jouer le 2vs1 et réversibilité des rôles

Proposition d’un exercice complet qui vous permettra de travailler les notions de Progresser / déséquilibrer en 2vs1 (OFF), de cadrage et gestion de l’infériorité défensive en 1vs2 (DEF) et enfin la notion de transition OFF/DEF à la perte du ballon.

Consignes

Départ en 2vs1, le joueur qui sort du carré par la conduite ou la passe transmet en une ou deux touches aux joueurs du carré opposé et devient défenseur. Et ainsi de suite. les attaquants ne peuvent sortir du carré uniquement lorsque le défenseur est dans le carré ou lorsqu’il y a une passe entre les les deux attaquants.

Critères de réalisation

Porteur de balle : prise de balle en mouvement et vers l’avant, fixation du défenseur, prise d’information / décision en fonction du placement du défenseur, du coéquipier.

Coéquipier non porteur de balle : s’écarter du porteur de balle, ne pas se cacher derrière le défenseur montrer avec son bras la direction, la zone où il souhaite recevoir le ballon

Défenseur : prise en compte du placement du PDB, son pied fort, si il est plutot passeur ou dribbleur, orienter le PDB vers l’intérieur ou vers la ligne de touche, course rapide au départ et ralentir lorsque l’on se rapproche du PDB;

Gestion des points

Les binômes sont interchangeables. Le comptage des points se fait individuellement. 1 point pour les attaquants s’ils arrivent à sortir du carré par une conduite de balle ou une passe dans les pieds (avec par la suite passe au carré opposé correct en une ou deux touches de balle). Un point pour le défenseur si il récupère le ballon ou si le ballon sort de l’espace de jeu.

Variables

Nombre de joueurs : comme sur la vidéo, 5 joueurs (2+2 vs 1), ou 8 joueurs (3+3 vs 2) .

Nombre de touches dans les carrés latéraux : du jeu en 2 touches de balle jusqu’au jeu libre

Nombre de touches dans l’espace central : du jeu en 1 touche de balle jusqu’au jeu libre

Dimension : variez sur la largeur et la longueur des zones latérales et de l’espace central.

Qui passe au côté opposé : comme sur la vidéo avec l’attaquant sortant de la zone qui transmet au côté opposé ou le coach qui donne l’ensemble les ballons.