Suivi de la charge d’entrainement (INSEP, S. Morin, O. Maurelli)

Stephane Morin (professeur EPS et préparateur physique au F.C. Nantes) et Olivier Maurelli (Préparateur physique de l’EDF de volley ball) nous parle de leurs visions sur la charge d’entrainement. Ils se rejoignent sur le fait que la période d' »affutage  » avant la compétition n’est pas primordiale et placent le travail. La charge d’entraînement est basée sur l’intensité et la durée d’une séance d’entraînement mais dans leurs analyses, les deux préparateurs vont bien plus loin que la charge d’entrainement pour le suivi, la planification des séances et semaine.

Quelques citations pêle-mêle

  • « entrainer, s’entrainer pour l’entraineur, le sportif, c’est prendre du plaisir à se projeter dans un plaisir futur espéré « 
  • être performant aux bons moments, c’est savoir :
  • 1 / choisir les angles de vue les plus riches en en informations pour éviter les illusions d’optique de la photo unique.
  • Il est primordial de faire plusieurs « photos » (test, vidéos, analyse,..) sur plusieurs angles différents en confrontant son points de vue avec d’autres personnes (adjoints, responsables,…) objectives (ne pas demander aux parents)
  • Outils et données objectives : cardiofréquence mètre, GPS, Test, … sont plus utiles sur le côté collectif des sports co.
  • Outils et données subjectives : elles viennent directement du sportif de façon verbale, non verbale
  • Proposition par exemple d’inverser en faisant la « forte » séance le lendemain du match (ex : lundi) et la séance « faible » le mercredi.

En passant de l’athlétisme au football, S. Morin, fut surpris ou même choqué par le fait qu’aucun entrainement ne dure plus de 1h30 (temps de match) et que « les joueurs passaient plus de temps à récupérer d’efforts qu’ils n’avaient pas fait que d’effort qu’ils avaient fait. Il faut s’entrainer plus pour progresser plus. Il est primordial de travailler en équipe, en staff.

Analyse des données – le data mining (16:00 à 23:00)) : prendre toutes les données et essayer de les regrouper pour voir si on peut y trouver du sens.

  • Durée / charge
  • Conditions / intensité max / intensité moyenne / fatigue
  • vie personnelle / humeur / plaisir
  • Sommeil / vigueur / récupérer
  • Confiance en soi / technique / tactique

La planification, la programmation, la périodisation

  • 1 / C’est faisable, indispensable, ce n’est pas que de la théorie
  • 2 / Il faut des données. Beaucoup, toujours plus . Tous les jours. Les bons outils pour les collecter.
  • 3 / Savoir les analyser. Avoir le temps de les analyser
  • 4 / pour concevoir les meilleurs stratégies

Sur l’intervention de Olivier Maurelli

Pourquoi « monitorer » (détecter / prévenir) la Charge d’entrainement?

  • pour vérifier si l’athlète s’adapte au programme d’entrainement (sensibilité individuelle à l’entrainement) : notion d’aptitude et de fatigue (calvert et al. 1976). Individualisation.
  • pour minimiser les risques
  • apparition d’une fatigue chronique comparable à un état de surcharge « non fonctionnelle », blessures, maladies (Halson,2014)

Avantages du monitoring de la charge d’entrainement (C.E.)

  • apporter des explications scientifiques sur l’évolution des performances.
  • Minimiser le degré d’incertitude associé à ces changements.
  • Etudier rétrospectivement les relations C.E. / performance.
  • Permettre une planification apropriée de la CE et des compétitions.
  • Sélectionner les athlètes prêts pour la compétition.
  • Confiance dans le programme d’entrainement.

Méthodes utilisées (29:00)

  • suivi évaluations physiques
  • suivi training load Pro https://www.trainingloadpro.com/
  • suivi anthropométrique
  • suivi de la Fréquence cardiaque
  • suivi dosage sanguins
  • quantification de l’activité quotidienne ( au delà de l’entrainement)

Technique Spécifique attaquant à intensité maximale (RDC Espanol Barcelone)

Le RCD Espanol de Barcelone nous propose de nombreuses variables visant à travailler le spécifique attaquant sur de la finition hors de la surface avec de la pré-fatigue.

Exercice 1 (00:00) : pré fatigue avec appui-remise de la tête avec impulsion puis enchainement contrôle frappe de loin. 4 répétitions à réaliser à vitesse / intensité maximale, 4 à 8 blocs, 1 minute de récupération entre les blocs.

Exercice 2 ( 00:28) : sans pré-fatigue, prise de balle de mouvement, élimination de l’adversaire (opposition raisonnée pour « gêner » le PDB) puis frappe hors de la surface. Réaliser 4 répétitions à vitesse / intensité maximale, 4 à 8 blocs, 1 minute de récupération entre les blocs.

Exercice 3 ( 00:58) : pas de pré-fatigue, prise de balle dos au but , contrôle orienté et frappe hors de la surface. Réaliser 4 répétitions à vitesse / intensité maximale, 4 à 8 blocs, 1 minute de récupération entre les blocs. Variables : sans opposition au départ puis avec un adversaire qui « gêne » sans objectif de récupération

Exercice 4 (01: 52) : appui-remise avec adversaire qui gêne, puis appel en courbe (en banane) latéral puis profondeur et frappe hors de la surface. Réaliser 4 répétitions à vitesse / intensité maximale, 4 à 8 blocs, 1 minute de récupération entre les blocs.


Renforcement et circuit training (F. Aubert, M. Boussely)

L’équipe de France Féminine (via le préparateur physique Frédéric Aubert et la kinésithérapeute-ostéopathe M. Boussely) nous propose 2 vidéos de préparation physique10 minutes d’échauffement puis 5 ateliers de 7 minutes. Renforcement poids de corps ou (charges faibles) et travail de pliométrie ou de vitesse.

Echauffement (00:20) 10 minutes à base de corde à sauter, exercice ludique avec travail de fréquence d’appuis, proprioception, appuis arrière et « brouette ».

Atelier 1 (00:44) : 10 squats avec barre (mettre 10 à 20kg) / puis 3 fois bondissements verticaux sur plint avec descente en saut en « contre-bas » (excentrique fessier et quadriceps) puis sprint sur 10 à 15 mètres. Réaliser l’enchainement 3 à 5 fois en qualitatif.

Atelier 2 ischio-jambiers (01:19) : gainage en appuis sur un swiss ball permettant également de travailler l’équilibre et le gainage de la chaine postérieure (ischio-jambiers, dorsaux, fessiers,…)Exemple, tenir 15 à 30 secondes avec autant de temps de récupération. Par deux en excentrique en retenant la chute vers l’avant le plus longtemps possible (4 répétitions puis changement de rôle).

Atelier 3 chaines latérales (01:41) : fentes latérales avec barres (regarder devant soi) 7 fentes à gauche et 7 à droite. Bondissements latéraux en aller retour 12 haies au total à franchir Un appui entre chaque haie. Varier entre Bondissements pieds joints et alternance pied droit / gauche. Déplacement latéraux avec résistance élastique.

Atelier 4 burpees-Squats-Jumps ( 02:10) : saut de grenouille , superman puis sprint sur 10m.

Atelier 5 gainage dynamique ( 02:37) : en « groupé -dégroupé » avec sangle de suspension « TRX ». Réaliser entre 4 à 8 mouvements et entre 3 à 5 séries suivant niveau. Gainage planche pied coude puis suppression alternativement des surfaces de contact. 3 séries de 30 secondes avec 15 secondes de récupération.

Sur la deuxième vidéo, les joueuses réalisent un travail de prévention avec :

  • un éducatif d’haltérophilie
  • un travail de placement
  • du renforcement unipodal squat avec faible charge
  • du gainage avec medecin ball
  • …..

Les joueuses font un travail conséquent sur le haut du corps et travail de récupération sur le bas du corps après plusieurs lourdes séances sur le terrain. Sur le bas du corps, pour la récupération, les joueuses font de nombreuses répétitions avec une charges très faible. Pour F. Aubert, la musculation peut ainsi contribuer selon à la récupération si les joueuses travaillent à charges faibles avec de nombreuses répétitions.


Cadre pour audit et mise en place d’un projet club (J. Rabin)

Les dirigeant, les techniciens d’un club de football (ou de sport) n’ont pas forcément une vision claire à moyen / long terme des objectifs, du projet général (sportif, social, politique, économique,…). Nous vous proposons un cadre d’analyse, de développement pour vous poser les bonnes questions afin de définir un projet de club réaliste et cohérent à court / moyen / long.

A/ étude de marché Audit / analyse du club

1. 1. Les activités du club

  • Des U19 aux séniors
  • La formation
  • la préformation
  • l’école de football
  • section féminine

1. 2. Les activités proposées

  • La pratique classique du football (à 5, à 8, à 11)
  • Le football diversifié (futsal, beach, foot loisir, handi foot)
  • La pratique scolaire du football (section sportive)

1. 2. 4 Les autres activités proposés (tournois, stages, loto, tombola,…)

2. Relation avec les collectivités territoriales

2.1 Les moyens mis à la disposition du club

  • Les équipements sportifs
  • Les locaux (vestiaires, clubs house, salle de musculation,…)
  • Les créneaux horaires
  • Le versement des subventions

3. Étude financière et comptable

  • La situation financière du Club
  • Les financements du Club
  • Budget
  • Comptabilité du personnel

Analyse du public (joueurs, parents,…)

1. Caractéristiques de la population cible

  • Catégories Socioprofessionnelle
  • Scolarité de l’enfant
  • Lieu d’habitation des familles

Analyse de la concurrence (club de football et de sport)

  • les clubs majeurs supérieurs à nous (clubs leaders ou professionnels).
  • les clubs « rivaux » à nos niveaux contre lesquelles nous devons lutter.
  • les clubs d’un niveaux sportif et structurel moindre.

Bilan SWOT

B /Élaboration d’un projet sportif

  • Identifier les grandes orientations / objectifs
  • Cerner les besoins et motivations du public (parents, joueurs)
  • Placer le joueur au cœur de la démarche
  • Identification des différents profils (compétition, loisir)
  • Proposer, écouter et fédérer

1 Objectif technique et sportifs

  • Travailler ensemble dans la même direction
  • L’avenir du club et de nos jeunes
  • Un travail sur le long terme ,une continuité
  • Projet de structuration,synthèse

2. Le club et son environnement

  • Prise en compte de l’évolution du football local
  • Chercher à tisser des liens avec certains clubs
  • Pour mieux lutter contre d’autres clubs
  • Club et monde scolaire primaire secondaire, post bac
  • Action en école primaire
  • Soutien scolaire
  • Relation avec les parents
  • Accompagnement éducatif
  • Classe / Section sportive football

3. Club et monde politique

  • Relation avec la municipalité
  • Relation avec l’équipe technique des sport
  • Dialogue avec les conseils général et régional
  • Relation avec le ministère des sports
  • Relation avec le monde du sport

4. La représentativité du club

  • Relation avec la fédération, la ligue, le district.
  • Club et monde entrepreneurial
  • Recherche des « parents-entrepreneur »
  • Développer un « réseau » d’entreprise local
  • Intégrer les entreprise dans le club

5 Le terrain politique technique

  • Politique technique de formation du joueur
  • Structuration technique et athlétique
  • Planification annuelle des apprentissages
  • L’organisation de la semaine
  • L’organisation de la séance
  • Individualisation du travail
  • Création d’une base de données administrative
  • Suivi sportif de nos jeunes joueurs
  • Mise en place de test
  • Indices physiologiques: poids et taille

6. Marketing interne et ressources humaines

  • Communication interne
  • Relation avec les parents et les joueurs
  • Vie scolaire et sportive
  • Gestion des ressources humaines,les éducateurs
  • élaboration d’un organigramme technique
  • Qualification et formation de nos éducateurs
  • Contrôle et retour sur le travail effectué
  • Dédommagement financier des éducateurs
  • Délégations des taches des bénévoles
  • Bonne volonté et compétence
  • Organisation du travail

7.Communication externe et recrutement

  • Développer l’image de marque du club
  • Gestion efficace du recrutement
  • Mener nos actions de recrutement
  • Collaborations diverses
  • Soutien du domaine politique local

Toro pour travail physique intégré (Anthony Clerc, O.M)

Anthony Clerc préparateur physique à l’Olympique de Marseille(ex Saint Priest, DFCO,…) nous propose un travail physique intégré (Puissance Maximal Aérobie) avec un Toro sous forme intermittente.

Effectif : 2 équipes de 9 joueurs – 9 contre 3
Dimensions : 24m x 24m
Consignes :Toutes les 10 secondes les toros changent (par vague de 3).
Soit 10 secondes de travail 20 secondes de récupération.
Les attaquants (bleus) jouent en 1 touche de balle et sont disposés 2 par carré.
Séquences de 6 à 8 minutes. Puis changement de rôle.
But : Attaquants = faire le maximum de passe / Défenseurs = récupérer et conserver le ballon
Variables : 3 passes maxi dans le même carré
Valoriser les récupérations


Jeu entre 2, trouver les intervalles (Wilfried Thooris Cadre FFF, mycoach)

Mycoach et AEF TV nous proposent une séance à thème animée par Wilfried Thooris (cadre FFF) avec les U17 de l’USL Dunkerque sur le thème du « jeu vers l’avant entre 2, trouver les intervalles« .

La structure de la séance est ici (échauffement / jeu / situation / jeu puis jeu libre). Vous pouvez proposer ce type de séance à partir des U12 en adaptant la surface.

Echauffement (02:00)

  • 3 équipes 3 avec 3 zones dans un espace beaucoup plus long que large dans un 1er afin de mettre en difficulté les équipes qui conservent.
  • Un jaune peut aller « chasser dans la zone latérale, un rouge et un bleu peuvent se déplacer dans la zone centrale mais ils ont interdiction de se retourner lorsqu’ils ont le ballon.
  • Un point lorsque l’équipe transmet le ballon à l’équipe dans la zone opposée. Les défenseurs marquent un point lorsqu’ils récupèrent le ballon.

Jeu trouver les intervalles(04:15)

  • Problématique : qu est ce qui pourrait empêcher de jouer entre 2 joueurs ? Occupation du terrain sur la largeur de l’équipe en possession du ballon. Les déplacements sur le temps de passes
  • L’objectif pour jouer dans les intervalles sera dans un 1er temps « détirer » le bloc équipe adverse dans la largeur afin d’augmenter les intervalles entre les adversaires. Nécessité d’être patient pour trouver le bon moment pour jouer vers l’avant.
  • Consignes : Jeu aérien interdit. Accès à la zone A pour les attaquants par une passe. Passage dans la zone A interdite en conduite de balle. 1 joueur de chaque équipe dans la zone C centrale. Un attaquant dans la zone B peut venir décrocher dans la zone C centrale. Un joueur qui est dans la zone C centrale ne peut pas se retourner lorsqu’il a le ballon (joue comme il est orienté).