Attaque placée face à défense basse puis transition(Bayern Munich, Ancelotti)

Faisons un petit tour en Bavière avec le Bayern Munich ère Carlo Ancelotti pour une situation proche d’une mise en place tactique où le but sera de travailler :

– pour les rouges : bloc défensif bas sur un système en « 4 défenseurs- 2 milieux axiaux », coulissement, limitation de l’espace entre les deux lignes de force. A la récupération, les rouges doivent chercher rapidement vers l’avant l’un de leurs 3 joueurs offensifs qui devront « finir » en 3 contre 2.

– pour les gris : travail de l’attaque placée face à une défense basse puis à la perte du ballon, réaliser un pressing afin que l’équipe adverse ne puisse pas relancer proprement.

Variables à utiliser

– rapport de force attaque / défense

– hauteur du bloc

– dimension du terrain

– nombre de touche de ballon

– autorisation ou non du pressing à la perte de ballon.


Jouer sur la hauteur du bloc défensif pour faire travailler vos attaques (Athletic Bilbao)

Lors d’un match, lors d’un jeu réduit, gardez ces phrases en tête « Missionner vos défenses pour faire travailler tactiquement vos offensives », « missionner votre attaques pour faire travailler tactiquement votre défense ».

Prenons un exemple concret avec une situation de l’Athletic Bilbao et son coach de l’époque Ernesto Valverde qui souhaite faire travailler la construction d’une offensive pour son équipe.

Ainsi, les objectifs offensifs de travail seront :

1/ Pour l’équipe Rouge : Conserver et progresser face à un pressing haut de l’équipe adverse . Puis, lorsque l’équipe rouge franchi la ligne médiane, celle-ci devra finir en 3 contre 2.

2/ Pour l’équipe Grise : Déséquilibrer et finir face à un bloc défensif bas de l’équipe adverse.

Pour travailler ces deux aspects offensifs, Valverde va « jouer » sur la hauteur du « bloc équipe défensif ». Il demande donc un pressing haut pour les gris et un bloc bas à la perte du ballon pour les rouges afin qu’offensivement, les joueurs puissent trouver les solutions tactiques, techniques afin de résoudre le problème posé par l’adversaire.


Travailler la technique de passe avec la « toupie de Xavi »

Le « Jeu Banide », le « jeu de Lippi », le  » Guardiola »,… autant de situations qui sont dans l’imaginaire collectif. Il pourrait être aussi intéressant pour structurer et imager vos situations de « nommer » chacune d’elle. Cela permettra de donner des repères à vos joueurs et cela vous permettra également de vous souvenir plus facilement des situations.

Ainsi, la situation dans la vidéo peut faire penser au jeu de passe spécifique du numéro 6 qui reçoit le ballon d’un défenseur central pour orienter vers l’autre défenseur central. Evidemment, ce type de passe en une touche peut se retrouver à d’autres endroits du terrain mais nous retiendrons la passe du numéro 6 pour baptiser cette situation la « toupie de Xavi ». N’hésitez pas, vous même à rebaptiser cette situation comme bon vous semble.

Cette situation vous permettra de travailler le jeu à 2, le jeu à 3, le jeu en 1 touche de balle, la notion de corps obstacle, de protection du ballon.

Notons que la variable amenant une opposition raisonnée (pour enchainer pourquoi pas sur de l’opposition réelle).


Conservation collective : augmenter l’EJE adverse (Juan Carlos Garrido)

Juan Carlos Garrido nous propose 5 situations de conservation collectives du ballon (sans sens de jeu) et un jeu réduit pouvant être proposé des U10 jusqu’aux séniors en y ajoutant quelques variables. Voici la liste des situations.

Situation 1 (00:49): 8 contre 8 + 8 jokers latéraux. Permet de travailler le jeu offensif en supériorité, l’augmentation de l’Espace de Jeu Effectif (E.J.E), le jeu avec un nombre de touches de balle limité. Cet exercice peut se faire au en modulant le nombre de jokers et de nombre de joueurs par équipe (ex: 4vs 4 +4, ou 5 vs 5 +5,…). Comptage des points : 1 point si 10 passes consécutives, ou 1 point si les 4 côtés du carré sont touchés,….

Situation 2 (01:30)  « Jeu de Lippi », balle au capitaine : Situation dans un rectangle avec deux jokers dans les largeurs. Les objectifs de travail seront l’alternance Jeu court – Jeu long, la notion de jouer comme nous sommes orientés. Comptage : 1 point lorsque nous touchons les deux appuis lors d’une même séquence.

Situation 3 (02:17) : Variable de S1 en plaçant moins de jokers latéraux mais des jokers bien plus disponibles qu’en S1.

Situation 4 (02: 49) : Conservation à égalité numérique avec pour thème de travail  » recherche d’un joueur lancé dans un espace latéral ». En modifiant le comptage des points ( 1 point si les 4 côtés sont touchés) vous pouvez travailler la notion d’écarter le bloc défensif adverse.

Situation 5 (03: 20) : « Conservation des 4 mini-buts retournés ». Le thème travaillé peut-être  » écarter, augmenter l’espace d’ E.J.E du bloc adverse ».

Situation 6 (04:20) : jeu réduit avec sens de jeu avec 3 buts à attaquer et 3 buts à défendre.Il s’agit d’un jeu réduit plaçant les 3 zones de la largeur à égalité. Cela nécessite de défendre aussi bien l’axe du terrain que les côtés (habituellement, la défense de l’axe du terrain est privilégié car il n’y a qu’un grand but au centre du terrain.


Circuit training avec proprioception, musculation, étirements (OGC Nice)

Direction la Cote d’Azur et l’OGC Nice pour un circuit training pouvant être proposé durant toute la saison même si cette vidéo fut tournée lors d’un stage d’avant saison.

Paramètres à prendre en compte, a intégrer.

niveau et age de vos joueurs                           fatigue de vos joueurs

moment dans la saison : début milieu fin de saison, de semaine, de séance…

objectifs : récupération, fatiguer maintenant pour améliorer plus tard, préparer, éviter les blessures (prévention)

Variables à moduler en fonction des paramètres

charge : poids de corps ou charge additionnelle

type de contraction : isométrique, concentration excentrique, pliometrique

pourcentage de charge additionnelle : si vous connaissez le 1RM (poids maximal soulevé une fois et pas deux)

nombre de séries / nombre de répétition

temps de travail / temps de récupération

type de récupération : active / passive

travail isolé ou intégré : l’isolé correspond à de la musculation analytique. le travail intégré correspond au couplage d’un travail de musculation et de la répétition d’un geste technique du football.

pré fatigue / isolé ou post fatigue : utiliser un exercice de musculation avec ou après un exercice de sprint par exemple.

Les ateliers proposées

Atelier n°1 (00:12) : proprioception et prévention adducteur. Proprioception avec franchissement de haies hautes en « slow motion » au ralenti. Mobilisation articulaire de la hanche en amplitude. Mobilisation des genoux et chevilles avec travail sur mini trampoline avec petite remise aérienne.

Atelier n°2 (00:45) : Étirements . Mobilité du bassin et des chaines musculaires. Vous pouvez rester environ 30 secondes sur chaque position. Les joueurs doivent aussi se concentrer sur leur respiration expiration / inspiration).

Atelier n°3 (01: 16) : Abdos / pompes / gainage.

Atelier n°4 (01:39) : musculation haut du corps avec du travail en poids de corps et avec charges additionnelles faibles.

Atelier n°5 (02:04) : musculation bas du corps avec du travail en poids de corps et avec charges additionnelles faibles.

 


La passe et le démarquage dans l’intervalle (entre deux joueurs)

L’objectif de cette situation sera de travailler le jeu de passes vers l’avant, dans les intervalles en fonction des démarquages dans les différents intervalles.

Le porteur de balle travaillera donc la conduite de balle, la prise d’information (regarder la zone où se déplace le NPB), la passe tendu dans un intervalle. Le NPB, lui, travaillera le changement de rythme, la prise de balle en mouvement avec un contrôle orienté vers l’avant et la passe tendu dans un mini but.

Variables

  • type de mise en jeu  (qui donne le ballon au porteur de ballon) : départ ballon au pied, passe d’un coéquipier ou de l’éducateur, passe au sol ou aérienne.
  • distance de la passe : adapter vous par rapport a vos joueurs. Il faut toujours travailler dans la zone optimale de travail.
  • distance entre porteur de balle et mannequins (plots, coupelles,…) : a adapter suivant le niveau de vos joueurs.
  • distance entre les mannequins et le joueur qui se démarque : a adapter suivant le niveau de vos joueurs.
  • distance de la course libre du non porteur de balle : a adapter suivant le niveau de vos joueurs.
  • distance du démarquage (non porteur de balle) : a adapter suivant le niveau de vos joueurs et vos objectifs de travail physique.
  • type de prise de balle : au sol, aérien, blocage, contrôle orienté, pied droit / pied gauche, intérieur, extérieur.
  • action du receveur après la prise de balle : passe tendu dans une porte en deux touches de balle, ou frappe au but, ou duel en 1 contre 1.
  • liberté de démarquage du non-porteur de balle : démarquage guidé par l’éducateur (moins d’incertitude pour le porteur de ballon, ou laisser le démarquage libre pour le NPB.
  • type de rotation : soit diviser le groupe en deux en faire moitié du temps PB moitié du temps NPB. Soit faire des rotations sans cesse. Je passe une fois PB, une fois NPB.

Comptage des points 

1 point pour le porteur de balle (PB) si passe dans la porte

1 point pour le NPB si enchaînement contrôle/ passe (dans le mini_but) en 2 touches de balle.