Le jeu des « 5 îles » pour la conduite de balle et le dribble.

Voici un exercice et ses variables avec augmentation progressive de la difficulté. Cela vous permettra de travailler la prise d’information lors de la conduite de balle (avec changement de direction, d’allure,…), le dribble, la protection du ballon (notion de corps obstacle) afin d’identifier les îles restées libres pour se réfugier.

Variables

Surface de contact :  libre sur la surface de contact et le pied / uniquement pied droit ou pied gauche /  semelle / intérieur du pied ou extérieur du pied.

Largeur des îles : plus les îles sont étroites, plus il est difficile de passer.

Distance entre les îles : plus il y a de distance plus la dimension athlétique est importante.

Opposition : sans opposition, avec opposition (mettre plus ou moins de requins) qui doivent empêcher les porteurs de ballon a passer dans les îles.

Sens de passage des îles : passage des îles librement ou obliger un certains sens de passage.

Type de ballon : pour mettre de la variété, du ludique et surprendre vos joueurs, vous pouvez varier le type de ballon. Ballon taille 3, taille 4, balle de tennis, ballon de rugby

Placer des « îlots » entre les îles ou non : vous pouvez placer des coupelles que les joueurs doivent éviter (cela augmente l’incertitude).

Pointage : le 1er qui passe par les 5 îles gagne. Au temps, passer par le plus de zone différentes. le dernier qui reste sur le terrain gagne (ne pas se faire sortir son ballon par les requins).


Technique de cadrage du porteur et prise d’information avant la passe (Southampton F.C.)

Direction les Îles Britanniques avec les Anglais du Southampton F.C. et ses U14 pour une situation dont l’objectif sera de travailler la technique défensive de cadrage du porteur de balle. Sur le versant offensif, les joueurs travailleront le jeu en une ou deux touches de ballon et la prise d’information avant la passe . Cette situation peut-être proposée à partir des U8 si nous traitons que l’aspect offensif (prise d’information avant la passe) et à partir des U10 si nous ajoutons la technique de cadrage du porteur de ballon. La situation peut-être proposée comme échauffement.

Critères de réalisation pour le défenseur

  • allure de la course : rapide au départ puis ralentir sa course lorsque nous arrivons devant le porteur de balle.
  • orientation des appuis face au porteur de balle: ne pas être de face mais de 3/4 en ouvrant / fermant la porte à gauche ou à droite.
  • légère flexion des jambes et être sur la plante des pieds afin d’être plus réactif à un démarrage

Variables sur lesquelles jouer

  • nombre de touches de balle : 1 à 3 touches de balle
  • timming du départ du défenseur : monter plus ou moins tôt sur le temps de passe.
  • distance de passe plus ou moins longue
  • allure de la course du joueur faisant le pressing
  • orientation des appuis du défenseur : de face ou en ouvrant / fermant une porte
  • avec ou sans pressing du défenseur


Technique de progression et finition collective le « 6vs0 » puis plus (fédération Anglaise)

Le jeu en zone de finition, le jeu dans la surface adverse est un mécanisme de précision où les déplacements doivent être coordonnés dans le but d’automatiser  et d’optimiser la gestion de l’espace afin d’occuper les différentes zones stratégiques dans la surface. La fédération anglaise nous propose une situation afin de travailler la technique de progression et finition sur le plan collectif.

Quels sont les zones a occuper dans la surface ? Où doivent se placer vos joueurs ? Idéalement, les joueurs doivent arriver lancer

  • zone entre le point de penalty et le 1er poteau : normalement par l’avant – centre
  • zone entre le point de penalty et le 2ème poteau : normalement par l’ailier côté opposé du centreur
  • zone entre le point de pénalty et la ligne des 16m : normalement par le n°10, le milieu offensif axial

Critères de réalisation

  • donner des fausses pistes à votre adversaire (appel / contre-appel,…)
  • arriver en mouvement dans la zone
  • se faire oublier du marquage adverse
  • pour le centreur, prendre l’information (du placement de ses coéquipiers et des espaces libres) avant le centre
  • viser une zone, un espace libre (plutôt qu’un joueur) afin de trouver un joueur lancé.
  • occuper une zone en fonction de règles collectives prévus avant le match, la situation (poste du joueur, aptitude du joueur,…) et du contexte de la situation.

Les variables proposées

  • matérialisation de l’espace au départ (exemple : zone de centre, de finition, zone de départ / d’arrivée,…)
  • nombre de passes maximum dans la phase de construction
  • imposer le circuit de passes (exemple : n°6-n°9-n°8-n°11 centre- pour frappen°10) ou laisser le circuit de passe libre.
  • types de dernière passe (au sol, aérien, en retrait, libre,…)
  • type d’opposition : sans opposition en 6 contre 0 (comme sur la vidéo) puis en ajoutant de plus en plus d’adversaire ( un défenseur puis deux puis trois et ainsi de suite).


Conservation pour jeu en appui-remise et combiner à 2, à 3

Direction l’Angleterre pour une situation visant à travailler le jeu en appui – remise pour progresser, le jeu combiné à 2 ou à 3, le jeu dos au but, les contrôles orientés dos au but adverse, le jeu vers l’avant, le jeu dans un petit périmètre… Pour faire simple, il s’agit d’une situation complète avec une réversibilité des rôles (attaque / défense, transition).

Cette situation est présentée par Four Four Two Performance, la Nike academy et dans une petite surface, cette situation peut-être présentée en début de séance, en échauffement avec une augmentation progressive de la surface et des distances.


Jeu de tête, proprioception et petit bondissement version ludique

Comment mettre de la répétition, du quantitatif dans la technique de jeu de tête ? Comment y ajouter un côté ludique ? Comment mettre une bonne ambiance dans votre entrainement ?

Voici une proposition de situation qui vous fera travailler la proprioception, les appuis, les petits bondissements verticaux ( faible hauteur et intensité) et le jeu de tête avec beaucoup de répétition. Tout cela se fera de façon ludique en opposant deux équipes qui doivent marquer des buts à l’équipe adverse. Après la frappe de balle de la tête, les joueurs doivent passer gardien de but. Cela amène encore plus de « feel good ».


Circuit training avec gainage, renforcement et proprioception ( équipe de France A)

Les rassemblements de l’équipe de France laissent une belle place à la récupération, au travail musculaire à faible intensité.Nous pouvons voir dès le début de la vidéo le tableau avec les temps de travail dans les 3 espaces (renforcement, gainage et proprioception). Ainsi, lors de cette séance en salle, les joueurs feront 15 minutes de gainage, 15 minutes de renforcement et 15 minutes de proprioception. Les joueurs sont par deux.

Règles de travail 

– choisir un temps de travail, un temps de récupération, un nombre de répétition et un nombre de séries.

– faire attention au placement, à la posture. SI le joueur commence à fatiguer, il est préférable pendant la séance de diminuer le temps de travail et augmenter le temps de récupération afin que le joueur garde un placement propre (exemple : en gainage, le dos est creusé, en cuvette = risque de blessure).

– individualiser le travail par rapport à la charge additionnelle, le temps de travail et le temps de récupération.

Variables de travail 

– parties du corps travaillées :  membres inférieurs  tronc  membres supérieurs  général

– avec poids de corps   avec charges additionnelles

– dynamique    statique

– yeux ouverts     yeux fermés

– Position du corps : horizontal         vertical      variété des inclinaisons

– individualisation du travail, des charges

Critères de réalisation

– caler, trouver un rythme respiratoire. inspiration sur le relâchement, expiration sur la contraction

– importance du placement de dos, de la posture. Ne pas être en cuvette, ne avoir le dos creuser.

– placement du regard suivant l’exercice.