Endurance puissance spécifique au poste (O. Bernal, Montpellier HSC féminines)

Pour ce travail d’endurance puissance spécifique au poste en fonction de la V.M.A.,  O. Bernal (Montpellier HSC féminines) est parti sur des VMA de travail de 15 / 16 / 17 et pour chaque travail spécifique, Il a choisi une valeur moyenne de 16 pour le groupe.

Temps de travail : de 6 à 8 minutes (en fonctions de la charge de travail et du cycle de travail). Possibilité de faire 1, 2 ou 3 blocs de travail.

Consignes  :   Alterner 2 courses de 15″15″ (un aller-retour) de 115 à 125% alterner 2 courses spécifiques aux postes, et ceux durant 6 à 8 minutes de travail continu, il est également possible d’alterner sur du 10″20″ ou du 10″10″

– Pour le travail spécifique défenseur axial et milieu axial : sprinter jusqu’à la coupelle située au 16m, puis réaliser un recul frein sur 4m avant de relancer une course à gauche (sur les 1er passage) puis à droite (sur le second passage)

– Pour le travail spécifique milieu latéral et attaquant, il s’agit simplement de réaliser une course courbée

– Pour finir le travail spécifique arrière latéral est ni plus ni moins qu’une course linéaire

Les temps de travail de chaque poste est défini en fonction des valeurs GPS obtenues sur les efforts moyens de chaque poste durant la globalité des matches de championnat rencontrés en D1 féminines.   Le temps de récupération entre 2 blocs est de 3 minutes.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez (à la fin de la course spécifique) proposer un geste technique au poste :

– travail spécifique arrière latéral : réaliser un centre.

– travail du défenseur central et milieu axial : faire une tête, ou réaliser une passe dans un mini-but (type relance vers l’avant), ou empêcher une passe dans une porte (passer devant l’adversaire) interception.

– travail spécifique attaquants et milieu excentré : finir sur une frappe au but.

 


Animation offensive et défensive d’Ancelotti au Bayern Munich

Direction l’Allemagne pour une situation de Carlo Ancelotti lors de son passage au Bayern Munich. L’Italien propose une situation pour travailler différents types d’animation offensive. Les joueurs « gris » travailler l’attaque placée face à une défense basse. Dans cette animation en attaque placée, Ancelotti demande à ses arrières latéraux d’apporter offensivement dans leurs couloirs laissés libres par les ailiers qui rentrent à l’intérieur. Les Rouges travaillent eux l’attaque rapide face à un pressing haut sur une récupération basse du ballon.

Défensivement, les « gris » doivent chercher a récupérer le ballon le plus haut possible (défendre avec bloc haut)  et empêcher la relance rapide vers l’avant des « rouges ». Les « rouges » doivent quant à eux défendre bas avec une forte densité dans l’axe central du terrain.


Travail intégré – 2c2 en zones bloquées – Jeux réduits à dominante « Force » (B. Barthelemy)

Aujourd’hui, la préparation physique intégrée prend une part importante dans la planification de l’entraînement moderne.
En fonction du format (réduit, moyen ou large) nous pouvons travailler les différents facteurs de la performance physique du joueur grâce au travail intégré.
Nous pourrons travailler le paramètre endurance via les jeux « beaucoup de joueurs/peu d’espace, le paramètre résistance via les jeux « beaucoup de joueurs/beaucoup d’espace », le paramètre vitesse via les jeux « peu de joueurs/beaucoup d’espace », et enfin le paramètre force via les jeux « peu de joueurs/peu d’espace ».
Nous nous intéresserons dans ce sujet sur ces derniers, à travers un exercice intégré, qui permet de solliciter le paramètre force, et mobiliser beaucoup de joueur durant le même temps de travail.

Mise en place :

2 zones de 20x30m, séparées par une zone de 4m. 2c2 dans les 2 zones, et 1 joueur de chaque équipe dans la zone centrale. 2 joueurs de chaque équipe sont en appuis derrière les buts, en zone offensive. 3 touches de balle, 1 touche pour les appuis, le joueur en zone centrale ne défend pas sur l’autre. En zone offensive, les joueurs peuvent retrouver en soutien le joueur dans la zone centrale, qui peut frapper au but.
Temps de travail : 2’. Temps de récupération : 1 à 2’.

Ce que l’on recherche 
Technico-tactique : Création et utilisation de l’espace. Duel, protection, dribble. Fermer le couloir de jeu direct et organiser le marquage.
Athlétique : Anaérobie, neuromusculaire et force.
Mental :  Le 2c2 ne permet pas au joueur de se « cacher ». Sens du sacrifice et de l’effort.

Bilan :
Permettant de travailler tous les facteurs de la performance, les jeux réduits, bien quantifiés, sont un excellent outil d’entraînement. En fonction de leur format, nous pouvons travailler sur les différents paramètres (endurance, résistance, vitesse et force). Le jeu présenté ci-dessus est un excellent compromis, qui permet de travailler le paramètre « force », tout en mobilisant une grande partie de votre effectif durant le même temps de travail.

Par Benjamin BARTHELEMY  (préparateur physique et analyste vidéo chez SAS Epinal) 

b.barthelemy@yahoo.fr

Site internet : http://barthelemybenjamin.wordpress.com


Prise d’information et 1ère touche pour éliminer l’adversaire

Direction la Hollande et sa fameuse école de formation pour une situation et ses variables visant a travailler la prise d’information pour le porteur de balle lors de la prise de balle, lors de la 1ère touche de balle, la protection du ballon.

00:16 le porteur de balle doit partir (sur sa première touche de balle) aller dans la porte opposée au déplacement du passeur.

03:40 la prise de balle doit se faire en direction d’une des deux portes puis, afin d’éviter l’adversaire, le porteur de balle change de direction pour passer dans l’autre porte.

07:50 sur la prise de balle sur passe courte, le porteur de balle doit passer dans l’une des deux portes. Le défenseur doit l’en empêcher. Le porteur de balle devra utiliser des feintes de corps avant sa prise de balle pour mettre de l’incertitude chez le défenseur.

10:30 le porteur de balle se trouve dos aux cibles. Celui-ci doit dans un 1er temps protéger son ballon puis passer dans l’une ou l’autre porte latérale.


La conduite, le dribble avec adversité (la « double porte »)

Direction Lexington pour une situation permettant de travailler la conduite de balle, le dribble (versant  offensif), la sortie, le cadrage du porteur de balle et l’orientation de l’adversaire (versant défensif).

Critère de réalisation :

Pour le porteur de balle, il sera nécessaire de faire une prise de balle vers l’avant, de mettre de la vitesse, d’éviter d’entrer dans le « triangle d’interception » du défenseur, de mettre de feintes, de varier vitesse et direction afin de créer, d’augmenter l’incertitude chez le défenseur.

Pour le défenseur, l’objectif sera d’ouvrir / fermer une des deux portes, de ralentir la course du porteur de balle,  afin de limiter l’incertitude.

Variables 

Départ du ballon :  le départ peut se faire avec le ballon directement dans les pieds du porteur de balle ou par une passe de l’éducateur ou pour une passe du défenseur (cela oblige le défenseur à monter sur le temps de passe)

Dimension et forme du terrain : celui-ci peut être carré, ou en losange de taille plus ou moins conséquente.

Nombre de porteur : vous pouvez mettre 2 portes à attaquer (comme sur la vidéo) mais vous pouvez ajouter une 3ème porte dans le dos du défenseur (porte pouvant être bonifiée pour l’attaquant).

Façon de marquer : en passant dans la porte en conduite de balle ou en envoyer la balle dans la porte ou en ajoutant des « mini-buts » après les portes (5 à 15m derrière) qui devront être visés après que l’attaquant soit passé dans la porte.

Temps pour marquer : temps libre ou temps limiter (ne pas descendre en dessus de 4 secondes).


Passe vers l’avant entre les lignes / coordination des déplacements défensifs « baby foot »

Nous vous proposons une légère variable sur la situation du « baby foot » avec non pas des joueurs à trouver vers l’avant mais des cibles a atteindre (mini-buts ou portes)vers l’avant. Les thèmes / objectifs de travail restent aussi bien offensif que défensif

Objectifs 

Coordination des déplacements de la ligne des 4 défenseurs.

  • coulissements du bloc
  • sortie sur le porteur de balle
  • défense étagée (couverture défensive)
  • communication
  • choix de l’orientation (amener le porteur de balle adverse côté vers l’extérieur (défendre avec la touche) ou vers l’intérieur (vers la densité numérique défensive). Le choix peut-être fait en fonction du « pied fort/ faible » de l’adversaire.

Sur le plan offensif (mon équipe a le ballon)

  • fixation du défenseur
  • prise d’information (analyse des déplacements des coéquipiers et adversaires)
  • alternance entre passes latérales et passes vers l’avant
  • gestion des temps forts / temps faibles

Variables 

  • Dimension du terrain : longueur / largeur
  • Pénétration dans les zones : autoriser ou les défenseurs et les attaquants à pénétrer dans les zones adverses
  • Type, dimension et nombre des cibles
  • Rapport de force : Supériorité / infériorité ou égalité numérique