Technique de conduite de balle et dribble avec forte adversité (Sporting Portugal)

Direction les U8 du Sporting du Portugal pour une situation qui vous permettra de travailler la technique de conduite de balle, de dribble, la protection du ballon pour le porteur de balle. Pour le défenseur, l’objectif sera de travailler la technique défensive (harcèlement, défense homme à homme individuelle,…).

Choix de la dominante : Soit dominante technique dans un petit espace avec forte densité de joueurs pour éviter les longues courses. Soit une dominante physique (endurance puissance) avec un espace de jeu plus important et une densité de joueurs au M2 plus faible (amène plus de longue course). Notons que plus vous montez dans les catégories, plus vous pouvez intégrer et privilégier la dominante physique. En effet, en école de football la dominante technique doit être privilégiée.

Espace de jeu : plus le terrain sera long et large, plus vous favoriserez la dominante physique, athlétique.

Nombre d’espaces de jeu : Vous pouvez délimiter un espace de jeu pour un binôme (attaquant / défenseur) , deux binômes, trois binômes,… jusqu’à l’intégralité des binômes dans le même espace.

Temps de jeu / temps de repos : vous pouvez travailler en 15/15 ou en 30/30. A notre sens, il faut éviter de faire plus car la production d’acide lactique pourrait être trop importante et, la fatigue augmentant, le risque de blessure peut augmenter. Vous pouvez faire 2 blocs de 6 minutes.

Type de rotation / réversibilité des rôles : Sur une séquence de travail, vous pouvez soit autoriser la réversibilité des rôles lorsque le ballon est perdu ou gagné. Les défenseurs prennent le chasuble. Vous pouvez changer de rôle soit lorsqu’un défenseur touche un attaquant, soit lorsque le défenseur récupère le ballon.


Gestion du joueur lancé, dédoublement pour le centre (Vincent Carlier, ESTAC)

Direction l’ ESTAC de Troyes avec une situation proposée par Vincent Carlier ( ESTAC, ex Nimes et SCO Angers) qui vous permettra de travailler à la fois techniquement et tactiquement.

Règles et principes de jeu de travail

Pour les défenseurs : ralentir la progression des adversaires (recul- frein) pour permettre le retour du coéquipier, ouvrir la porte soit vers l’extérieur (utilisation de la ligne de touche) ou ouverture vers l’intérieur (amener vers la densité défensive en match).

Pour les attaquants : dans le couloir, conserver le déséquilibre, conserver la supériorité numérique, fixer l’adversaire, prise d’information sur le placement des joueurs au centre (voir le joueur ou l’espace libre). Au centre, vous devrez corriger les démarquages, le timming de déplacement, la coordination des appels.


Jouer en mouvement. Situations par Pierre Sage (Vestiaires magazine)

La notion de « jouer en mouvement » peut amener un questionnement sur le « Où ? » (sur le terrain) le « Quand ? » (timming de déplacement, de démarquage), le « Comment ?  » (technique de déplacement, allure).

Le fait de « jouer en mouvement » est un principe de jeu offensif. Vos corrections devront donc être prioritairement se faire sur l’équipe qui possède le ballon et plus précisément sur les « non porteurs de ballon ».

Pierre Sage dans un article de Vestiaires magazine nous propose donc différentes situations pour travailler avec vos joueurs ce thème. Pour voir la suite de l’article de P. Sage, cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.vestiaires-magazine.com/abonnement-vestiaires-magazine


Technique de cadrage du porteur, couverture alternée (principes de la défense en zone)

Lorsqu’une équipe met en place une « défense individuelle », le défenseur prend en compte prioritairement son adversaire (la prise en compte du ballon, des coéquipiers et des adversaire est secondaire). Cela est facile sur le plan cognitif, tactique mais plus sollicitant sur le plan physique. La mise en place d’une défense en zone est une réponse collective aux offensives adverses. Il faut cependant, lors d’une défense de zone, avoir un langage commun, une coordination des déplacements entre les joueurs par rapport au ballon, aux adversaires / aux coéquipiers et une technique individuelle spécifique à la défense en zone ( cadrage, couverture, défense étagée, orientation des appuis,…).

Direction l’Amérique du Sud pour une situation permettant de travailler les techniques défensives de cadrage du porteur de balle, la couverture (principes de la défense en zone).

Critères de réalisation

– allure de course : sprint, rapde au départ puis, plus je me rapproche du porteur de balle, plus je ralenti ma course au fur et à mesure que je me rapproche de mon adversaire.

– orientation des appuis / des épaules :  défendre avec porte ouverte côté touche (utiliser la ligne de touche afin de diminuer l’incertitude et enfermer l’adversaire ou défendre avec porte ouverte vers l’intérieur du terrain (amener vers la forte densité du de coéquipier, défendre ensemble). S’orienter de 3/4.

– type d’appuis au sol : appuis dynamique au sol sur le plante avant (crampons avant, pas de talons au sol)

– placement segmentaire : légère flexion des genoux, angle tronc cuisse entre 170° et 150°(légère flexion).

– prise d’information : analyser où se trouve le ballon, les adversaires, les coéquipiers, le lieux sur le terrain

– placement / déplacement / replacement : être actif et non attentiste, anticiper, sortir sur le temps de passe afin de limiter le temps d’organisation du porteur de ballon. Dès que le ballon quitte les pied de l’adversaire que je cadre, je me replace en couverture de mon coéquipier qui sort sur le nouveau porteur de ballon.


Jeu réduit pour la finition, le jeu en petit perimètre et le cadrage du porteur de ballon (F.C. Valence, Marcelino)

Le jeu réduit avec comme longueur 2 fois 16,5m est un grand classique pour à la fois travailler le jeu en zone de finition, la finition sous pression, le cadrage du porteur de balle. Un exemple avec le F.C. Valence de Marcelino sur un terrain de 33m de long sur 25m de large avec appuis sur les côtés (l’équipe de 6 joueurs qui récupère) et une grosse densité de joueurs sur le terrain (en 6 contre 6).

Variables

Temps de jeu : de 2 à 5 minutes par matchs (éviter les temps de jeu et les temps de repos trop long et éviter de travailler en « lactique »).

Type de rotation : soit en « gagnant reste sur table », soit en « championnat », soit en rotation « pendulaire » ( par exemple : 2 temps de jeu, un temps de récupération).

Comptage des points : soit « classique » (1 but = 1 point) , soit point hiérarchisé (ex : but en 1 touche = 5 points, but en 2 touches et plus = 1 point).

Type de fin du match : soit au temps total ( ex : match de 4 minutes), soit au 1er but marqué, le perdant sort du terrain (« mort subite »).

Type de récupération : soit active (jokers latéraux, footing, gainage,…) soit passive au bord du terrain avec étirements dynamique et hydratation.

Nombre de touches de balle : du jeu en 1 touche de balle au jeu libre.

Nombre de joueurs : du 3 contre 3 au 7 contre 7 en adaptant la dimension du terrain.

Dimension du terrain : en fonction de vos objectifs de travail (technique, physique,…).

Type de marquage défensif : imposer un marquage individuel, de zone ou mixte . Vous pouvez également laisser libre.

Système de jeu et postes : vous pouvez imposer une non un système de jeu et des postes à vos équipes et vos joueurs.

Jeu / relance du gardien : autoriser ou non les relances au pied, à la main, les frappes au but,…

Jokers : les jokers peuvent être les joueurs en récupérations. Ceux-ci peuvent être jokers latéraux ou dans le terrain.


Cadre d’autoévaluation du joueur, d’évaluation de vos joueurs et d’évaluation de l’enfant par les parents (J. Rabin)

Quel entraîneur, quel éducateur n’a jamais fait face à un joueur manquant d’objectivité sur son réel niveau de pratique ? Le remplaçant mécontent, le titulaire qui sort pendant le match, le joueur de l’équipe A qui se retrouve en équipe B,… autant de situations pouvant amener des tensions entre l’entraîneur  avec une vision de management d’un collectif et le joueur bien souvent auto-centré,  (parfois) égocentrique n’étant pas forcément objectif sur ses qualités et (surtout sur ses faiblesses).

Dans cette optique nous vous proposons un cadre d’analyse, d’observation utilisable à partir des U10

 

Pour qui ?

Pour l’autoévaluation de vos joueurs, pour que VOUS puissiez évaluer vos joueurs, votre groupe, pour que les joueurs puissent s’évaluer entre eux. Dans un objectifs à moyen long terme et dans un projet technique de club, ce type cadre peut être utilisable pour le responsable technique. Ce type de document peut-être également proposé aux parents des joueurs qui évaluent leurs enfants.Cela pourra servir de point d’appui pour un éventuel entretien de mi-saison ou de fin de saison avec les parents et l’enfant.

Quand ?

Au début de l’année, à la mi-saison, à la fin de la saison.

Comment ?

L’entraîneur, le joueur, les parents du joueurs doivent remplir le document individuellement sans voir les résultats des autres membres. La comparaison, l’analyse se fait donc lorsque tout le monde a terminé l’évaluation.

Pourquoi? 

– pour permettre de classifier vos joueurs.

– pour s’appuyer sur les données lors d’un entretien de mi-saison ou de fin de saison avec vos joueurs.

– permet de cibler les points forts et les points faibles de votre joueur.

– permet de voir si vous êtes en accord avec la vision de votre joueur.

-permet de voir le degré de confiance du joueur par l’auto-évaluation. Le joueur se sous-estime, se sur-estime ou est-il objectif sur son niveau ?

– permet de voir comment les parents évaluent leurs enfants. Sur-estimation, sous-estimation ou analyse objective des forces et faiblesses de l’enfant.

– permet de proposer des objectifs à vos joueurs. Améliorer tel ou tel item.

– permettre au joueur d’avoir une réflexion, de réfléchir sur ses capacités.

– confronter votre évaluation à l’auto-évaluation de vos joueurs.

– comparer les auto-évaluations entre joueurs.

– pour le joueur, s’auto-évaluer et évaluer les autres joueurs.

évaluation du joueur, auto-évaluation du joueur

Cliquez sur les liens ci-dessous pour enregistrer et imprimer le document.

autoévaluation joueurs

autoévaluation joueur

Document créé et proposé par Jérôme Rabin