Jeu ludique pour le jeu de tête de précision en zone de finition

Cette vidéo vous proposera une situation visant à travailler le jeu de tête devant le but, la finition par une frappe de la tête tout cela de façon ludique.

Cette situation peut-être proposée en école sur un exercice de technique dans le corps de séance. Vous pouvez également proposer cette situation en début de séance en guise d’échauffement sur une séance visant à travailler le jeu de tête, les centres, la finition proche de la cible (privilégier la précision à la puissance).

Afin de varier, vous pouvez jouer sur la forme ( à la mains, au pieds) et la distance de passe, sur la surface de frappe (tête, pieds, intérieur, extérieur, coup de pied) sur la distance de frappe, sur le type de

cible.


Appui / remise et timming de passe / appel en profondeur

La passe oui, mais la passe est tellement riche et variée par sa distance, son angle, sa hauteur, sa direction. Dans cette vidéo de Profe Bazan la passe est travaillée de multiples façons. En appui-remise, en profondeur puis en précision pour marquer dans un des deux mini-buts. L’autre notion travaillée est la notion du timming de l’appel de balle pour décrocher, pour s’écarter ou pour faire un appel en profondeur.

Variables

Angle de passe : passe verticale, passe par l’extérieur, passe vers l’intérieur

Type d’appel en profondeur : vertical direct, en courbe / banane puis en profondeur, appel (décrochage) contre appel (dans la profondeur).

Distance et hauteur de passe  : plus ou moins longue, plus moins haut.

Espacement entre les mannequins : plus ou moins élevé

Espacement entre les mannequins et la cible : plus ou moins élevé

Adversité : sans matériel, avec coupelles, avec mannequins (comme sur la vidéo), avec joueurs ayant des déplacements limités (rester toujours en contact avec un plot / mannequin, rester dans une zone), adversité totale type baby foot.

Type de cible : deux mini-buts (comme sur la vidéo) un but à 5, à 8, à 11 avec gardien.


Les types de démarquage / d’appels de balle en zone de finition( Marcelo Bielsa)

Lors d’un conférence à Amsterdam devant une audience de spécialistes (Puyol, De Boer, Xavi,…) Marcelo Bielsa explique sa vision sur les différents types de démarquages, d’appels de balle. Traduction del Profe Bielsa.

Décrochage dos au jeu et contrôle volte face pour se mettre dans le sens du jeu : Il est important de se mettre légèrement de profil avant de recevoir le ballon afin de se situer dans l’espace pour voir le placement des adversaires dans le dos. Si le défenseur ne vous suit pas, le contrôle volt face est faisable. Si le défenseur vous suit, utiliser votre corps comme obstacle (notion de « corps obstacle) afin de protéger le ballon. A 02:32, vous trouverez une situation proposée  par M. Bielsa pour travailler cet enchaînement.

Démarquage  dans le dos du défenseur pour un appel en profondeur pour prise de balle dans le sens du but (démarquage en « L »):  le fait de se démarquer dans un premier temps dans le dos du défenseur empêche celui-ci de de voir à la fois le ballon (porteur de balle) et son adversaire proche. il est nécessaire d’avoir un chance d’allure avec dans un premier temps un déplacement latéral pour sortir du marquage et du champ de vision du défenseur de son adversaire puis un sprint vers l’avant dans le bon timming de la passe afin de ne pas être en position de hors-jeu. A 4:50, vous trouverez une situation proposée  par M. Bielsa pour travailler cet enchaînement.

Démarquage latéral sur le temps de passe puis prise de balle vers l’avant (appel/contre-appel) : le démarquage se fait sur le temps où le défenseur sorte sur le porteur de balle. Ainsi le démarquage est court et oblique. A 9:00, vous trouverez une situation proposée  par M. Bielsa pour travailler cet enchaînement.

Démarquage puis appel en direction du défenseur adverse : cela permet (si bonne prise de balle) de prendre un temps d’avance pour l’attaquant pour éliminer l’adversaire. L’objectif étant d’avoir un bon timming entre la passe et le démarrage de la course afin que l’attaquant puisse prendre le ballon en mouvement à une distance minimal de 2m du défenseur pour que celui-ci ne puisse pas intercepter le ballon. Ce type de démarquage demande une bonne maitrise technique du passeur, un bon timming de passe / départ de l’appel et une bonne prise de balle en mouvement et vers l’avant.

Démarquage pour appel en profondeur et prise de balle aérienne : notons que plus l’espace entre la ligne de but et le défenseur est élevé, plus ce type d’appel sera facile et efficace. Le démarquage se fera par un appel (décrochage) pour libérer de l’espace dans le dos de la défense pour ensuite faire un contre appel en direction du but.A 13:00, vous trouverez une situation proposée  par M. Bielsa pour travailler cet enchaînement.


Passes entre les lignes et progression / jeu vers l’avant par la passe

Dans cette situation nous nous pencherons sur la notion de jouer vers l’avant par la passe, le jeu entre les lignes pour l’aspect offensif. Sur le plan défensif, vous pourrez travailler les notions de coulissements et de cadrage du porteur de balle.

Cette situation en 5(noirs) contre 4(rouges) pourrait être appliquée avec le système du 4-2-3-1 avec deux joueurs en retrait inattaquables (pouvant être les deux milieux de terrain), un joueur axial (peu s’apparenter au n°10) et deux joueurs sur les côtés (pouvant s’apparenter aux ailiers).

Nous pouvons également y voir un système de 4-3-3 avec deux joueurs en retrait inattaquables (pouvant être les deux défenseurs centraux), un joueur axial (peu s’apparenter au n°6) et deux joueurs sur les côtés (pouvant s’apparenter aux n°8 et 10 relayeurs).

Consignes : Diviser le terrain en 3 zones dans la longueur. Une zone base de conservation (2 joueurs noirs), une zone médiane (2 rouges, 3 noirs) de progression et une zone haute (2 rouges) avec 3 portes cibles où le ballon doit passer.

Variables 

Dimension des zones : vous pouvez faire des zones plus ou moins larges, plus ou moins longues, de dimension égale ou non.

Les cibles : plus ou moins grandes, plus ou moins nombreuses, plus ou moins loin de la zone de conservation / progression.

Le nombre de touche de ballon : a varier suivant le niveau de vos joueurs et les zones sur le terrain.

Déplacements de l’équipe qui a le ballon : autoriser ou non les permutations entre les lignes, autoriser ou non l’apport d’un joueur dans la zone supérieure ou inférieure.

Déplacements de l’équipe qui n’a pas le ballon : soit les joueurs restent dans leur zone (comme dans la vidéo) soit les joueurs peuvent changer de zone en (par exemple) autorisant le pressing dans la zone de conservation.

Comptabilité des points : vous pouvez compter en bonifiant plus ou moins les passes dans l’une des 3 portes, vous pouvez compter le nombre de passes au joueur axial.

 


Passe courte pour conserver, progresser, déséquilibrer (P. Sage, Vestiaires magazine)

Dans son article dans Vestiaires Magazine (n°82), Pierre Sage nous donne son regarde sur la variété du travail de passe courte avec la « Methode Globale ». Morceaux choisis :  » Partant du principes que le geste technique est la réalisation motrice de la décision tactique, il devient difficile de dissocier l’un et l’autre. Ainsi ,si votre séance répond à un objectif de déséquilibre (jouer dans le dos de l’adversaire) , vous devez travailler les gestes techniques qui permettent de déséquilibrer  l’adversaire comme la passe, la déviation, le dribble, le centre. »

Les espaces en football 

  • espace de conservation (entre le porteur de balle et sa ligne de but)
  • espace de progression (entre le porteur de balle et le dernier défenseur adverse)
  • espace de déséquilibre (entre le dernier défenseur et la ligne de but adverse)

Effectuer une passe pour conserver, progresser ou déséquilibrer revient à se situer  dans des temps de jeu et des espaces différents. Nous aurons un même geste dans un contexte différent.

Situation 1 : la passe courte pour la conservation

BUT : attaquants bleus doivent marquer dans le mini-but. Défenseurs rouges : Stop ball dans la zone de soutien du joueur

Consignes : les joueurs sont fixes dans leur zone sauf un défenseur qui peut sortir sur le joueur soutien. Une touche pour le soutien, 3 touches pour les joueurs dans le terrain.

Situation 2 : La passe courte pour progresser

BUT : atteindre les 2 joueurs appuis latéraux

Consignes : les défenseurs rouges sont fixes dans leurs zone et les attaquants se déplacent librement. Le ballon doit transiter par au moins une des deux zones entre les 2 joueurs cibles. Interdiction de lever le ballon. Obligation de passer la ligne médiane par une passe. 3 touches dans le terrain, 1 touche pour les joueurs cibles / appuis

Situation 3 : La passe courte pour déséquilibrer

Consignes : Interdit de lever la ballon. Possibilité à 1 des 2 joueurs en zone basse d’apporter le surnombre. La ligne médiane est traversée par une passe. Possibilité de déséquilibrer depuis les 2 zones.

Règles : but après passe de déséquilibre de la zone basse = 3 points. But après une passe de déséquilibre de la zone haute= 1 point

Pour relire l’intégralité de l’article de Pierre Sage dans Vestiaires Magazine, cliquez ci-dessous

V82 p5658


Conservation ludique(format « gagnant reste sur table ») version Guardiola

La conservation collective sans sens de jeu peut paraître parfois un peu trop décontextualisée, sans but et pas toujours très motivant.

Ainsi, pour ajouter de la motivation à conserver (pour l’équipe ayant le ballon) et à récupérer (pour l’équipe n’ayant pas le ballon), vous pouvez faire comme sur la vidéo avec le système de « qui perd sort », de « gagnant reste sur table » où lorsqu’une équipe fait 8 passes consécutives puis qu’un joueur marque en une touche de ballon, l’autre équipe sort.

Les variables 

Rapport de force : supériorité offensif avec joker offensif (comme sur la vidéo), égalité numérique, supériorité défensive

Nombre de touche de balle pour la conservation : du jeu en 1 touche au jeu libre.

Forme de conservation : jeu au pied ou jeu à la main ou conservation à la main et but du pied ( ou de la tête)

Hauteur des passes : libre, uniquement au sol ou uniquement aérienne.

Nombre de touche de balle pour marquer : du but en une touche ou frappe libre.

Nombre de passes minimum avant de pouvoir frapper : 8 comme sur la vidéo mais vous pouvez aller de 5 à 10 passes avant de marquer.

Dimension des cibles / buts : comme sur la vidéo avec des buts foot à 11 mais sans gardien, nous ne voyons pas un réel intérêt. Ainsi, il nous semblerait préférable d’avoir des cibles / buts plus petits (but à 11 retournés, buts à 8 et même buts de handball ou mini buts.

Défense de la cible : sans gardiens de but (comme sur la vidéo) ou avec gardien de but.

Nombre de cibles / buts : de 1 à 8 cibles. Si vous utilisez 8 cibles, mettez des mini-buts.

Placements des buts : sur la ligne (comme sur la vidéo) ou en retrait de la ligne afin d’avoir des frappes plus ou moins lointaines.

Forme du terrain : carré (comme sur la vidéo), rectangulaire ou triangle ..