L’explosivité avec les escaliers (J. Lugier)

Julien Lugier, préparateur physique de l’A.F.Bobigny (National 2), intervenant préparation physique lors des formations fédérales B.E.F nous propose une large palette d’exercices avec l’utilisation d’escalier. Pour plus d’informations sur Julien Lugier, ses programmes de préparation physique, les possibilités de préparation physique privée, individualisée.

Voici son site internet : https://lugierprepaphysique.com/

Analyse de la vidéo

  • 00:00 travail de face, 2 appuis par marche.
  • 00:20 travail de profil gauche avec 2 appuis par marche.
  • 00:27 travail de profil droit avec 2 appuis par marche.
  • 00:34 alternance 2 appuis sur une marche, 1 appui sur la suivante.
  • 00:43 saut pieds joints de face, de profil gauche, de profil droit. Plus vous fléchissez les genoux, plus vous travaillez les quadriceps / fessiers. Moins vous fléchissez les genoux, plus vous travaillez les mollets.
  • 01:07 saut de crapaud avec arrêt entre chaque saut ( travail en concentrique).
  • 01:18 saut de crapaud sans arrêt entre chaque saut (travail en pliometrique).
  • 01:27 saut pied joint avec reprise d’appui ‘léger rebond entre chaque saut.
  • 01:34 fente avant avec flexion plus ou moins forte).
  • 01:58 alternance saut écart / saut pied joint (permet plus forte sollicitation des adducteurs).
  • 02:02 2 appuis profil et attaque jambe droite / 2 appuis profil et attaque jambe gauche.
  • 02:20 saut cloche pied .
  • 02: 25 montée en fréquence.

Critère de réalisation

  • alignement segmentaire : lors de l’impact, de l’appuis au sol, il est nécessaire d’avoir un alignement cheville / genoux / bassin / épaule
  • réactivité de l’appui au sol / réactivité au sol : afin d’être le plus tonique / vif, l’appui au sol doit être bref en évitant « d’attaquer », de poser le talon en 1er au sol . L’appui doit se faire avec la partie avant du pied.
  • placement du regard : regard légèrement vers l’avant. Ne pas trop baisser le regard pour regarder ses pieds (risque de rupture de l’alignement segmentaire).
  • utilisation des bras

Variables / éléments sur lesquels vous pouvez jouer

  • flexion plus ou moins forte des genoux : plus vous fléchissez, plus vous travaillerez quadriceps et fessiers, plus vous gardez les jambes tendus, plus vous travaillerez les mollets.
  • utilisation des bras : bras sur le bassin (plus difficile), bras au dessus de la tête fixe ( perte d’équilibre / proprioception), utilisation classique des bras (optimise la performance).
  • Amplitude / fréquence : vous pouvez demander soit en amplitude ( moins vite plus loin) ou la fréquence ( forte cadence, de nombreux appuis à la seconde).
  • travail en montée ou descente : la vidéo montre exclusivement un travail en montée mais vous pouvez également travail en descente (attention a ne pas aller trop vite et de chuter). En descente, vous vous travaillerez plutôt en excentrique.
  • type de contraction musculaire : pliométrique (pas d’arrêt en les sauts), concentrique, excentrique, isométrique.
  • charge additionnelle : possibilité d’utiliser un gilet lester et / ou des poids aux pied et, ou aux bras. Dans ce cas, mettez bien la même charge à droite et à gauche.
  • temps de travail de récupération : mettre un temps de récupération plus ou moins important suivant l’âge, le niveaux, l’objectifs de la séance, le moment dans la saison,…
  • pré-fatigue : vous pouvez faire (avant l’exercice des escaliers ) des mouvements « fatiguant » le muscle. Bondissements sur place, pompe, mountain climbers , squat, …


Jeu pour la recherche / gestion de la profondeur et les transitions (J. François)

Julien François (D.E.S.) passé comme coach adjoint au GFCO Ajaccio (ligue 2) comme coach au CSO Amneville (N3) et ancien joueur professionnel (Metz, Grenoble, Tours, Le Havre, Ajaccio) nous propose un jeu en 11 contre 11 visant à travailler pour une équipe l’attaque la profondeur en attaque placée avec mise en place des « sécurités » lors de la transition OFF / DEF (équipe verte).
Pour l’autre équipe (les blancs) défendre son but, gestion de l’espace arrière, puis recherche de l’attaque rapide sur la transition DEF / OFF

Disposition

  • Terrain entier
  • 1 grand but et 1 but ouvert à 20m de la ligne de sortie de but (Possibilité de varier la hauteur du but ouvert)
  • Source de balle pour les gardiens de but et éducateur.

Organisation

  • 11 vs 11 dans un système de jeu (possibilité de mettre en place 2 systèmes différents)
  • Libre en touche de balle
  • Séquence de 5′ à 8 minutes, récupération de 1’30 » à 2′
  • L’équipe qui défend le but ouvert (les blancs) ne peut défendre derrière la ligne jaune que lorsque le ballon à franchi cette ligne jaune
  • L’équipe qui attaque le but ouvert (les verts) marque uniquement en passant par l’arrière.
  • Si le gardien de but blanc capte le ballon, il peut relancer rapidement pour contre-attaquer.

Variantes

  • Un coach engage un nouveau ballon pour l’équipe blanche, durant l’attaque placée (les verts) qui attaque le but ouvert. Cela amène une rapide transition pour les deux équipes et une nécessaire « sécurité » (joueur qui maintiennent l’équilibre lorsque l’équipe perd le ballon).
  • Pour un travail physique intégré, faire ce jeu avec 2 buts ouverts pour axer encore plus le travail sur la notion de transition (jouer sur le nombre de joueurs et les distances)

Comportements recherchés

  • POUR LES VERTS:
  • . Offensivement: remonter le ballon, trouver un joueur lancé derrière la ligne de défense et marquer dans cette zone par l’arrière. Accompagnement du « bloc équipe » et installation des « sécurités » (milieux de terrain en match sur un renvoi par exemple) pour être au contact et empêcher la contre attaque (transition OFF/ DEF)
  • Défensivement : réaction à la perte, récupération ou s’opposer en redonnant de temps à l’équipe pour se remettre derrière le ballon, recul-frein, gérer les joueurs lancés.
  • POUR LES BLANCS:
  • Défensivement : empêcher la remontée du ballon adverse / gérer la profondeur / défendre le but.
  • Offensivement : attaque rapide / attaque de la profondeur /contrer à la récupération sur un arrêt du GDB ou sur un ballon injecté par un coach.


Jeu conservation- Remonter – Traverser – Déséquilibrer (Oswald Tanchot)

Merci à Oswald Tanchot (Le Havre, Poiré-sur vie,…) qui nous propose un jeu pouvant être adapté dès les U10 (en adaptant les dimensions du terrain) jusqu’au football élite.

Disposition

Zone de 60/56m.
2 couloirs latéraux de 8m de large
1 rivière axiale de 5m de part et d’autre de la ligne médiane.
4 mini buts placés 5m derrière les lignes de fond.

Nota Bene : les lignes jaunes ne sont pas à prendre en compte sur cette situation. Elle peuvent servir sur des variables . Par exemple / quand on a touché un joueur en zone offensive cela nous donne la possibilité d’apporter un surnombre dans cette zone avec un latéral qui y joue en position .
Ou alors donner de l’oxygène au bloc avec des positions hautes basses sur les sorties de balles dans ce couloir .En fait ils sont tracés pour que chacun puisse y poser ses  principes dans le jeu sur la bande .
Cela fait partie des variantes à mettre en place .

Organisation

5 def contre 4 attaquants et 2Jokers dans la rivière.
2 Touches – Libre à la récupération
Départ de jeu en remontée avec pour objectif de trouver un attaquant qui remise sur un joker pour attaquer la 3ème zone.

Variantes

1 joker peut aider à la sortie de balle en zone basse
1 Joker peut apporter l’égalité numérique en zone off

Comportements recherchés

En possession- réussir la sortie de balle en touchant un attaquant en zone haute, qui remise sur 1 des 2 Joker. A partir de la soit garder le temps d’avance pour marquer dans 1 des 2 mini buts où passer en attaque placée. Déséquilibrer la défense adverse

Attitudes défensives- En zone off, les attaquants doivent empêcher les défenseurs de sortir facilement. Puis en zone def, communication et coordination des déplacements. Accompagner les décrochages avec une couverture des partenaires. Se passer les joueurs. Défendre en restant actif


Jeu défensif collectif pour défendre ensemble

Cette vidéo résume une séance à thème de Carlos Alos visant à travailler des thèmes collectifs défensifs (coulissement, cadrage, couverture,…). Vous travaillerez, corrigerez prioritairement l’aspect défensif mais l’aspect offensif sera evidemment bien présent.

A partir du début (00:00), dans la situation 1 les joueurs travaillent les notions de :

  • coulissement par rapport au déplacement du ballon (déplacement collectif dans la largeur) avec une ligne de 4 défenseurs.
  • le cadrage du porteur de balle adverse par le défenseur le plus proche du Porteur de Balle (PB).
  • la couverture défensive, la défense étagée où, derrière le défenseur qui va cadrer, les autres défenseurs doivent se placer derrière lui(en escalier) tel une pointe de flèche.
  • la relance lorsque le joueur va cadrer puis remise au passeur (dans la situation.

Variables

  • distance de la passe, du passeur : proche (comme sur la vidéo), jusqu’à longue.
  • hauteur de passe : au sol (comme sur la vidéo) jusqu’à aérienne.
  • largeur du terrain / Espace entre les défenseurs au départ : étroit (comme sur la vidéo) jusqu’à toute la largeur du terrain
  • cadence de passe : plus ou moins élevée afin d’augmenter ou diminuer la difficulté de la situation.
  • cible à viser sur la relance : remise au passeur (comme sur la vidéo), viser une cible (mini-buts, portes,…) plus ou moins proche.

Situation 2

A partir de 01:00, la situation sous forme de « baby foot » avec deux équipes aux extrémités qui doivent dans un premier temps se faire des passes sans se faire intercepter par la ligne défensive au milieu. Pour aller plus loin que le « baby foot » classique, une fois qu’une équipe extérieur arrive à passer le ballon à l’autre équipe extérieur , celle-ci dois marquer dans l’un des mini-buts ( notion de déplacement pour pouvoir jouer en appuis soutien pour marquer). Même principes de jeu que dans la S1 pour les défenseurs (avec augmentation de l’adversité et de la difficulté. Les équipes qui ont le ballon travaillent les notions de conservation à 3 ou 4, jeu vers l’avant, et jeu en appuis-remise.

Situation 3

A partir de 02:00, la situation est en 4 vs 4 . Pour les offensifs, un n°10 (en bleu) qui lance le jeu avec un jeu long aérien sur l’un de ses 3 attaquants (en jaune).

Situation 4

A partir de 03:00, l’équipe travaille la notion de conservation / progression sur une récupération basse (du gardien) face à un bloc haut. L’entraîneur doit organiser, gérer le placement de chacun afin d’éviter la perte et permettre la progression. Le gardien est primordial et les joueurs doivent s’écarter afin d’écarter le bloc défensif adverse.


Questions que doivent se poser le joueur et le collectif pour être efficient.

Au fil des années, des séances d’entraînements, le joueurs (PB, NPB, défenseur) doit être capable d’automatiser des déplacements, des techniques afin de s’adapter en permanence à une situation en perpétuel changement.

Sur le plan collectif, l’objectif sera de créer au fil de l’année (et idéalement des années) un langage collectif, des automatismes afin d’amélioration la cohésion d’équipe et une cohérence, une coordination dans les placements / déplacements / replacements .


La jonglerie : jeux, « carottes » afin de la développer (J. Rabin)

La « jonglerie » : souvent mal aimée par de nombreux jeunes lorsque ceux-ci n’arrivent pas à franchir un niveau ou stagnent dans leurs progressions. La « jonglerie du footballeur est bien souvent source de répétition peu ludique d’un exercice où au départ le joueur est en échec. Nous vous proposons de très nombreuses situations ludiques, motivantes afin d’améliorer petit à petit la qualité de jonglerie de vos joueurs.

  • Le match comme « objectif », comme « carotte »

Le plus simple est de prendre un exemple. Avec le document ci-dessous, les 16 premiers joueurs jouent sur le terrain. Le 16ème joueur lors du test à fait 13 jongles. Ainsi, une fois que le match commence, les joueurs du 17ème au 30ème jonglent. Le premier jongleur qui fait 15 jongles rentrent sur le terrain et le N)16 sort du terrain pour jongler à son tour. Ainsi, le score à battre au départ était de 13. Une fois que le score de 13 est battu, on ajoute +2 ainsi le nouveau record à battre est 15. Lorsque le score de 15 est battu, le joueur 15 sort (et celui qui bat le record le remplace sur le terrain). Le record passe à 17. Lorsque 17 est battu, le joueur n°14 sort (remplacé par celui qui fait 17). Puis le record passe à 19. Lorsque 19 est battu, le joueur n°13 sort (remplacé par celui qui fait 19). Et ainsi de suite.

  • Le poste sur le terrain comme « objectif », comme « carotte »

En foot à 8, vous faites 3 équipes. Les équipes font 2 matchs sur le terrain / 1 match de repos pendant lequel les joueurs doivent jongler par 2 en alternance. Les joueurs commencent pied fort. Si le joueur arrive à 50, il passera ensuite au pied faible. Si il fait 50 pied faible, il passera ensuite à la tête. Deux minutes avant le match, l’éducateur fait le classement de l’équipe du meilleur au moins bon. Le meilleur joueur choisit le poste qu’il souhaite, puis le deuxième, puis le troisième et ainsi de suite. Ainsi, plus le joueur est bon jongleur, plus il choisira le poste qu’il souhaite et plus le joueur a des difficultés de jonglage plus le joueur se trouvera à un poste qu’il n’aime pas beaucoup. Si vous avez 9 ou 10 joueurs par équipe, les joueurs au dessus de 8 resteront au jonglage.

  • L’ « aménagement terrain », les variables pédagogiques

– Le ballon: l’objectif sera de se donner du temps, ainsi, vous pouvez commencez le travail du jonglage chez le débutant avec un ballon de baudruche, puis un ballon en mousse et enfin un ballon de football classique (taille 3/4/5) suivant la maturité du joueur. Vous pouvez également utiliser un ballon relié par un fils à une potence afin que le ballon ne tombe pas par terre.

– Le rebond: A terme, le jonglage doit se faire sans que le ballon touche le sol cependant, au départ, vous pouvez autoriser les rebonds entre chaque jongle (diminuer progressivement le nombre de rebond autorisé entre chaque jongle).

– La prise de balle à main: vous pouvez  autoriser au départ la prise de ballon à la main. L’objectif sera d’espacer progressif le nombre de prise de balle à la main.O

– La coopération: – sous forme de « tennis-ballon »  en jouant sur le nombre de joueur sur le terrain, le nombre de rebond autorisé, le nombre de touche de balle autorisé, le nombre de passe entre coéquipiers, la forme de service et la taille du terrain.   – Le « jonglage Brésilien » où les joueurs se mettent par groupe de 2 à 6 joueurs maximum avec pour but que le ballon ne tombe pas.

– Le duel: sous forme de montante-descendante par groupe de deux joueurs les joueurs jonglent chacun leur tour sur un laps de temps défini par l’éducateur ( de 2 à 5 minutes), le vainqueur monte, le perdant descend.

L’intégration dans un enchaînement technique: En utilisant le jonglage avant la réalisation d’un geste technique (1/2 volée, volée, contrôle orienté, passe,…).

  • Le « contrat individuel »: l’utilisation des contrats par niveau permet de placer le joueur dans un but de maîtrise, de progrès plutôt que dans un but de compétition, de comparaison sociale

La « montante-descendante » http://www.footballcoachvideo.com/ameliorer-la-jonglerie-par-la-montante-descendante/

  • Les « devoirs de vacances » : Chez les jeunes en école de football, pas besoin (et même interdiction) d’une préparation physique d’inter-saison. Cependant, la technique (et la jonglerie) peut-être travaillée pendant les vacances.