Taureau avec conservation / double transition et finition (Bruno Irles)

Bruno Irles ancien joueur (AS Monaco) et aujourd’hui entraineur ( AS Monaco, AC Arles Avignon, Tiraspol,…) nous offre un exercice en lien avec sa vision du jeu.Cette exercice vous permettra de travailler la conservation en supériorité numérique, la transition défensive / offensive (jeu rapide vers l’avant, sortir de la zone press), la transition offensive / défensive (cadrage du porteur de balle, zone press, pressing,…), la finition (duel 1 contre 1 face au gardien).

Voici les explication de Bruno afin de mieux comprendre le comment du pourquoi de cet exercice.

Une page importante de mon projet de jeu s’intitule :  » Anticiper pour surprendre ». J’apprends à mes joueurs à anticiper la perte de balle en phase offensive (voire même avec le temps à la provoquer) afin d’être en meilleure position pour marquer lorsqu’on la récupère à nouveau ! Ci-dessous, je vous présente un taureau qui reprend ce thème et qui peut être travaillé en fin d’échauffement pour préparer à un jeu plus grand, plus précis dans les consignes au poste, et donc plus proche de la situation de match.

– les taureaux travaillent la transition D/O, mais les toréadors travaillent ce que j’appelle la double transition O/D/O (pas seulement O/D) puisque le but est qu’ils se projettent rapidement vers le but dès re récupération pour exploiter la désorganisation adverse. – Sur la conservation, je veux que les joueurs (6 possesseurs) soient organisés et positionnés avec 4 joueurs sur les côtés du carré (défenseurs ou attaquants) et 2 au milieu du carré (milieux). – Pour les rotations, je les conditionne au fait de marquer ou non le but : les taureaux qui sortent du carré après transition DO et qui ne marquent pas, restent taureaux. Les toréadors qui perdent le ballon avant le but deviennent taureaux. Les toréadors qui manquent le but après transition ODO deviennent taureaux. Les toréadors qui marquent après transition ODO obligent les taureaux à rester.

Comptage des points (exemple)

-Toréadors (bleu et rouge) : 1 points si 10 passes d’affilées , 5 points si but après Récupération rapide après perte du ballon.

Taureaux (jaune) : 5 points si récupération et buts

Rotation des taureaux 

Vous pouvez avoir plusieurs possibilités. Vous pouvez changer de taureaux toutes les 1min 30, toutes les 3 minutes et 5 minutes maximum. Vous pouvez également changer les taureaux après chaque frappe au but mais ceci est moins pratique a gérer.

Variables sur lesquels jouer

  • Emplacement de la zone de conservation : au centre (comme sur la photo) ou à droite ou à gauche afin de varier l’angle de dernière passe ou de frappe.
  • Nombre de touches de balle : 1 ou 2 touches de balles maximum
  • Jouer sur le comptage des points selon vos objectifs
  • Espace de jeu : en carré ou en rectangle varier les distances.

Nota bene 

L’objectif prioritaire est de travailler les transitions off / déf et déf . off puis vient ensuite la finition et la conservation. Ainsi, il est primordial de rendre la conservation collective difficile afin qu’il puisse y avoir de nombreuses récupérations et réversibilité des rôles ( les équipes attaquent et défendent). Vous devez limiter au maximum le nombre de touche de balle pendant la conservation et proposer un espace réduit afin de favoriser la récupération des jaunes (dans un premier temps) puis des rouges et bleus (dans un second temps).


Mon équipe prend l’eau sur les côtés. Que faire ? (F. Gillot, Vestiaires Mag)

Lors d’un match, votre équipe peut-être mise en difficulté dans les couloirs latéraux, sur les côtés. Cette situation négative lié à un contexte défavorable nécessite une adaptation rapide de votre part tel un joueur d’échec. Afin de mieux vous adapter, nous vous proposons un cadre d’analyse afin de répondre au mieux aux problématiques, au contexte du match.Nous vous proposons également la vision de Francis Gillot ( RC Lens, Sochaux, Bordeaux,…) dans un article tiré de notre partenaire  » Vestiaires Magazine ».

Cliquer sur le lien ci-après (en rouge) pour voir le PDF de  » Vestiaires magazine » : mon équipe prend l’eau sur les cotés

Pourquoi mon équipe est en difficulté sur les côtés ? Analyse de la situation 

Profil de l’équipe et des joueurs adverses :

– Système de l’équipe adverse, profil des joueurs adverses dans les couloirs (participation des défenseurs latéraux, faux ou vrai ailier,   )

– Type d’attaque (mise en difficulté sur attaque rapide et / ou attaque placée).

– Circuit préférentiel (point fort, point faible).

– Déplacement des adversaires (courses croisées, dépassement de rôle,…).

– Hauteur du bloc adverse lors de leur récupération.

– Transition off / déf et déf / off (analyse des points forts et points faibles).

Comment ? Proposition d’amélioration

– Orienter le porteur de balle dans l’axe central du terrain.

– Utiliser la ligne de touche pour défendre ( défendre entre l’ailier et le centre du terrain).

– Demander ou non un marquage individuel.

– Choisir une hauteur de bloc optimale (mes latéraux se font prendre dans leurs dos donc je propose un bloc bas,…)

– Communiquer sur les courses croisées dans les couloirs afin de se passer les joueurs.

– Agir, serrer encore plus le porteur de balle adverse.

 


Jeu dans les intervalles, défense étagée et coulissement (Simeone, Athletico Madrid)

Direction la capitale Espagnol et l’Athletico Madrid de Diego Simeone pour une situation visant à travailler sur le plan offensif le jeu et la passe vers l’avant dans les intervalles, le jeu en appui-remise et le démarquage dans la largeur. Défensivement, vous pourrez travailler les notions de défense étagée, de coulissement, de cadrage du porteur (principes de la défense en zone).

Afin d’adapter la situation de Simeone au niveau de vos joueurs, vous pouvez proposer plusieurs variables :

– la largeur du terrain : plus on augmente la largeur plus cela facilite la tâche des attaquants, si nous réduisons la largeur, cela facilite la tâche des défenseurs.

– la profondeur du terrain : plus nous augmentons la profondeur, plus le jeu en appui-remise est aisé et faisable.

– la séparation des différentes zones dans la largeur : vous pouvez (comme sur la vidéo) matérialiser des zones dans la largeur afin de montrer à quel moment le défenseur doit aller cadrer le porteur de balle (lorsque le ballon rentre dans sa zone). Par la suite, (pour plus d’adaptabilité) vous pouvez retirer les bandes dans la largeur afin de voir si les défenseurs respectent les principes de jeu de la même façon.

– nombre de passes maximales dans la zone défensive: allons de jeu libre à 3 passes maximum avant de jouer vers l’avant.

– nombre de touches de balle maximum : allons de jeu libre à 2 touches maximum

– nombre de défenseurs en barrage : 4 défenseurs (comme sur la vidéo) mais vous pouvez avoir comme règle supériorité offensive, égalité numérique, infériorité offensive.

– limite de coulissement : mettre des couloirs (comme sur la vidéo) ou laisser les déplacements libres.

– autorisation de sortie d’un défenseur en barrage : autoriser la sortie d’un défenseur permet de mettre la pression sur le porteur de balle mais augmente les intervalles pour jouer vers l’avant.

– autorisation aux attaquants de défendre : afin d’augmenter la difficulté pour les défenseur.

– autorisation au défenseur d’apporter le soutien dans la zone avant après la passe : permet le dépassement de tâche du défenseur (je suis défenseur mais je vais apporter aussi sur le plan offensif).


Conservation en supériorité et transition rapide vers l’avant (T. Guillou, F.C. Lorient)

Direction la Bretagne et le F.C. Lorient avec Thierry Guillou (entraîneur des U19) qui nous offre une situation et ses variables afin de travailler la conservation collective en supériorité numérique, la transition défense / offensif (jeu rapide vers l’avant), la transition offensive / défensive ( cadrage rapide du porteur de balle adverse, « zone press ») et l’attaque rapide.

Objectifs

– Jeu rapide vers l’avant à la récupération                – Générer des supériorités pour progresser

– Analyse et prise de décision à la récupération du ballon          – Jouer dans les espaces réduits

Critères de réalisation

– Mobilité et disponibilité      – Occupation de l’espace       – Savoir avant de recevoir

– Passe rythmées             – Cacher gestes et intentions         – Transitions offensives et défensives

Afin de mieux voir les schémas et textes, cliquez sur les images.


Le « dribble en V » pour changer de direction lors d’une conduite de balle (Dan Crowley)

Lors de l’apprentissage de la conduite de balle et du dribble, les notions de changement de directions, de changement d’allures et la vitesse d’exécution sont les facteurs permettant d’améliorer les capacités techniques de vos joueurs des U7 (pour un exercice technique) aux seniors (pour un échauffement avec ballon).

Direction l’Angleterre avec Four Four Two Performance et le jeune Dan Crowley (à l’époque joueur d’Arsenal) pour une situation (et ses variables complexifiantes) permettant de travailler le « dribble en V » qui permettra au joueur de changer de direction et d’éliminer un adversaire.

Ce type de dribble se retrouvera surtout dans le tiers médian du terrain et visera à changer de direction dans le but de se mettre dans le sens du jeu. Ce dribble peut aussi se faire dans le tiers offensif dans un petit périmètre pour enchaîner pour un centre, une passe courte ou une frappe au but.

Exemple : un milieu de terrain axial oriente sont contrôle à gauche mais n’a pas de solution et un adversaire arrive à pleine vitesse sur le côté par la droite. Ainsi, le « dribble en V » lui permettra d’éliminer l’adversaire mais également à se mettre dans le sens du jeu où des coéquipiers sont disponibles.


Cadrage du porteur et couverture défensive (J. Sampaoli)

Le chilien Jorge Sampaoli nous offre une situation permettant de travailler prioritairement l’aspect défensif avec les notions de cadrage du porteur de ballon, la couverture défensive, l’orientation du corps du défenseur afin d’amener le porteur de balle adverse « côté touche » ou « côté intérieur du terrain ». Sur le plan offensif les joueurs travailleront les notions de « fixation du défenseur » (fixer / donner), de technique de passe court, de « une-deux ».

Pour aller plus loin, vous pouvez aller vers une opposition plus importante en autorisant le défenseur à intervenir sur le temps de passe (la passe) et / ou sur le porteur de ballon. Vous pouvez jouer également sur « qui défend sur qui en 2 vs 2 ». Exemple : les défenseurs défendent librement / un défenseur ne peut défendre que sur un adversaire (défense individuelle). Vous pouvez jouer sur le nombre de touches de balle pour autoriser ou non la conduite de balle et le dribble.