Trame pour créer le projet de jeu d’une équipe

Nous pourrions définir le projet de jeu comme un ensemble d’éléments, de composantes visant à définir les comportements de l’équipe et des joueurs selon les différentes phases de jeu (offensive, transition OFF / DEF, défensive, transition DEF / OFF et la stratégie (CPA et lancements de jeu).

Antoine Evras, adjoint des U17 nationaux F.C. Blois 41, vient en plus nous donner un exemple d’un projet de jeu pour une saison.C

Analyse du contexte

  • le club : historique, projet (de vie, technique,…) , objectif à court, moyen, long terme.
  • conviction de l’entraîneur : avec son expérience de la catégorie, sa culture football, sa vision du football.
  • objectif sportif de l’équipe : maintien, montée, équipe réserve, équipe première,…
  • capacités, forces, faiblesses des joueurs de l’équipes : analyse des points forts et des points faibles de vos joueurs ( TEC, TAC, PHY et MENT) et de votre équipes (OFF, DEF, transitions)

Création du projet de jeu/ Comment se comportement individuellement et collectivement suivant les phases de jeu

  • phase défensive : S’opposer à la progression / S’organiser pour récupérer / Protéger le but
  • phase offensive : Conserver / progresser / déséquilibrer finir
  • transition offensive / défensive et défensive / offensive
  • Système de jeu : (4-4-2, 4-2-3-1, 3-5-2, 3-4-3,…)
  • stratégie : coup de pied arrêté (CPA) touche, relance du gardien, engagement.

Planification

  • pluriannuelle : permet d’avoir un lien entre les différentes catégories et une continuité
  • Annuelle : permet de balayer l’ensemble des thèmes (TEC, TAC, PHY, MENT) sur l’année.
  • Cycle
  • Hebdomadaire : choix en fonction du moment dans la saison et de la distance par rapport au match.
  • Séance : choix de la dominante
    (TEC, TAC, PHY, MENT)
  • procédé : exercice technique, situation, jeu

Quel style : Jeu de passe, jeu de percutions, recherche des 1 vs 1, jeu de combinaison, jeu direct, type de marquage, hauteur pressing
Et pourquoi : Caractéristiques des joueurs, les installations ( surface de jeu, dimension du terrain, l’état du terrain ), les objectifs sportifs ( jouer les premiers rôles, se maintenir… )
Comment réaliser son projet de jeu : Dans l’idéal, il faut un entraineur adjoint + un préparateur physique + un staff médical dont l’importance est équivalente. Les différentes tâches sont ensuite définis entre les encadrants.

Recherche de valeurs (dans l’individu, le collectif) par l’éducateur

  • intensité
  • agressivité
  • intelligence
  • résistante
  • véloce fort dans les duels
  • solidaire
  • esprit de compétition
  • communication
  • caractère, personnalité, force mentale

Avoir en tête les différentes phases de jeu

Mise en place de principes de jeu dans les phases Offensive, Défensive, et transitions


Jeu défensif : de la technique au 2vs2 en zone de finition

Travaillons le jeu défensif (relance, duel aérien, défense sur centre après débordement,…)en y ajoutant de la préparation physique intégrée sur les 30 premières secondes.

1er phase : pendant 30 secondes, le défenseur doit empêcher que le ballon rentre dans la porte. LE joueur qui vise la porte dois s’adapter au niveau du défenseur sur la cadence de passe, la puissance, la hauteur,…

2ème phase : duel 1 vs 1 sur un jeu long aérien profondeur.

3ème phase : duel 2 vs 2 dans la surface après un centre sur débordement.


Jeu dans la profondeur dans le dos de la défense (T. Robail)

Thomas Robail (C.T.R. Formation dans les Hauts de France, adjoint pôle espoir masculin) nous explique ses choix dans ce jeu visant à travailler le jeu dans la profondeur dans le dos de la défense.

Ce jeu intègre une dominante athlétique qui est la vitesse. Il me semblait intéressant de proposer des efforts de vitesse sous forme intégrée…dans un jeu. Certes, sous cette forme, les préparateurs athlétiques vous diront qu’il est difficile de quantifier les efforts de vitesse par rapport a une forme dissociée par exemple, ce qui est vrai, cependant l’intérêt est de mettre au premier plan les principes de jeu à travailler en y intégrant un fond de vitesse. Il est important de ne pas réaliser cette séance le lendemain ou la veille d’un match. (séance qui pourrait être réalisé un mercredi par exemple avec match le samedi) .

Informations complémentaires

Le jeu se passe sur un terrain complet avec 22 joueurs (20+2 GDB), mais il est tout a fait possible de réaliser ce procédé avec moins de joueurs en réduisant l’espace. Attention toutefois à garder de la profondeur pour ce jeu.

La variante n°1 sera adaptée surtout pour développer les principes de jeu ( notamment pour le dédoublement du latéral par exemple)

La variante n° 2 serait une complexification du jeu pour amener une réflexion tactique des joueurs, à savoir quel jeu combiné différent à mettre en place pour déséquilibrer le bloc adverse (puisque ça ne doit jamais être le même joueur qui demande dans la profondeur 2 fois de suite). La 2eme raison de cette variante est aussi sur le plan athlétique, pour favoriser aussi la récupération du joueur pour éviter des demandes répétées si l’équipe attaque toujours du même côté (3-4 fois par exemple de suite en un temps limité, ce qui pourrait faire basculer le joueur en question sur une autre filière que l’anaérobie alactique) Enfin, comme je l’ai précisé sur la séance, des outils tels que la RPE (échelle de Borg modifiée) qui permettra de quantifier l’intensité de l’effort de 0 à 10. 0 étant un effort inexistant à 10 un effort maximal. Ce ressenti sera donc à recueillir auprès des joueurs.


Test « navette Luc Léger » sur 20m pour définir la VMA

Principe du test « Léger navette sur 20m)

Les joueurs doivent réaliser soit le plus grand nombre d’allers/retours à des vitesses progressivement accélérées.

A chaque signal sonore, le joueur doit bloquer un pied derrière la ligne pour amorcer le retour et faire un demi-tour. Le sportif s’arrête quand il n’est plus capable de suivre le rythme imposé par le signal sonore. Le test commence à une allure de 8km/h, il n’est pas nécessaire de s’échauffer avant le test. L’échauffement se fera progressivement pendant le test.

Ce test permet donc de définir la VMA chez un sportif. Le « navette-Luc Léger » peut se rapprocher des courses spécifiques du football avec les nombreuses changements de directions, « reprises d’appuis », blocage, accélération.

Il nous semble intéressant afin de définir au mieux la VMA d’un joueur de proposer plusieurs tests pour de faire la moyenne. Deux ou trois tests différents suffisent. Nous vous proposons entre autres :

  • le » Luc Léger – navette  » sur 20m
  • le « Gacon 45/15 »
  • le 1/2 Cooper (6 minutes en continu »)
  • le « VAMEVAL »

Le document ci-dessous est primordial pour individualiser le travail de vos joueurs en fonction du palier. Les deux colonnes à utiliser sont celle de gauche (palier) en rapport avec la colonne de droite (extrapolation avec la VMA sur piste).

Exemple : Si un joueur s’arrête au palier 11, cela signifie qu’il a une VMA de de 17km/h. Ainsi, lors d’un exercice de « 30/30 » à 100% de la VMA (par exemple) cela vous permettra d’individualiser la distance. Le joueur devra donc faire 142m pour remplir son objectif.


Duel en zone de finition et réversibilité des rôles

Cette vidéo nous propose un exercice permettant de travailler le contrôle orienté, le face à face attaquant / gardien de but avec pression d’un défenseur en poursuite. Puis, sur la 2ème partie de l’action, les joueurs travaillerons le démarquage sur marquage individuel puis passe de précision après être sorti du triangle d’interception adverse.

Variable

Afin d’augmenter le nombre de répétitions, vous pouvez supprimer les deux joueurs sur les côtés (faisant la passe au défenseur dans la 2ème partie de l’action) en plaçant simplement un ballon de chaque côté (à la place des passeurs latéraux). Ainsi, le défenseur de la seconde phase (frappeur de la 1ère phase) ne pourra intervenir sur le ballon seulement lorsque son adversaire aura toucher le ballon.


Séance (jeux) évolutive sur les duels du 1vs1 au 8vs8 (O. Frapolli, Stade Lavallois)

Olivier Frapolli (Stade Lavallois, US Boulogne CO, US Orléans, …) nous propose une séance évolutive sur les duels. Pourquoi séance « évolutive » ? car au fur et à mesure des jeux proposés, nous passons du 1vs1 dans une zone restreinte jusqu’au 8 vs 8 sur tout l’espace. Afin de travailler le thème du duel, la défense en « individuel » « homme à homme » peut être privilégiée mais rien d’obligatoire. Ces jeux peuvent être proposés dès les U9 en faisant l’adaptation de jouer en 4vs4 et non en 8vs8 comme Olivier Frapolli le propose. Le fait de réduire le nombre de joueurs permettra ainsi d’augmenter le nombre de fois où le joueur touchera le ballon. En 4vs4 plus 2 gardiens, colle (en plus) parfaitement au jeu en foot à 5 et en futsal.

Jeu n°1 : 1vs1 sur 8 zones

  • Consignes : Au départ les joueurs sont cloisonnés dans leur zone en 1c1 sur 8 zones. Possibilité de dribbler, de tirer, de centrer ou de passer à un partenaire pour attaquer.Les attaquants disposent d’une zone de décrochage dans laquelle ils sont inattaquables. Quand les défenseurs récupèrent le ballon ils jouent avec leurs attaquants.
  • Astuces : varier les sources de balle afin que tous les joueurs jouent des duels
  • Intérêt : passage du 1c1c au 8c8 sans déplacer la surface de jeu

variables Jeu 1

  • alternance des rôles / réversibilité des rôles dans le duel : exemple dans une zone, sur la 1er séquence, le bleu défend sur le jaune puis lorsque de la 2ème séquence, le jeune défend sur le bleus.
  • alternance des zones : alternance des binômes entre les ailes et l’axe du terrain.

Jeu n°2 : 2 vs 2 sur 4 zones

  • Consignes : Les attaquants disposent d’une zone de décrochage dans laquelle ils sont inattaquables. Quand les défenseurs récupèrent le ballon ils jouent avec leurs attaquants
  • variante : les attaquants peuvent permuter et changer de zone à la condition que les 4 zones soient occupés
  • Astuce : les défenseurs doivent cadres rapidement le porteur pour éviter la frappe

Jeu n°3 : 2 vs 2 sur 4 zones

  • consignes : les attaquants disposent d’une zone de décrochage dans laquelle ils sont inattaquables. Quand les défenseurs récupèrent le ballon ils jouent avec leurs attaquants
  • variante : pour travailler la relation latéral/excentré: possibilité de jouer le 2c2 verticalement

Jeu 4 : 4 vs 4 sur 2 zones

  • Consignes : Les attaquants disposent d’une zone de décrochage dans laquelle ils sont inattaquables. Quand les défenseurs récupèrent le ballon ils jouent avec leurs attaquants.
  • Astuce : les défenseurs doivent défendre un maximum debout pour éviter un penalty

Jeu n°5 8 vs 8 sur 1 zone

  • Astuce : limiter le nombre de passes pour marquer afin de favoriser les duels.

Pour aller plus loin

  • Nombre de joueurs de champ : garder les 2 gardiens de but mais avec 16 joueurs de champ (comme avec la séance d’Olivier Frapolli), avec 12 joueurs de champ (3 défenseurs et 3 attaquants par équipe), avec 8 joueurs de champ (2 défenseurs et 2 attaquants par équipe)
  • joker : si vous n’avez pas un chiffre pair, vous pouvez placer un joker dans la zone centrale.
  • nombre de touches de balle : de 1 à 2 touches si vous autorisez un surnombre dans une zone à libre en touches de balle.
  • nombres de passes minimum ou maximum
  • utilisation de la zone libre centrale : soit en ‘ »no man’s land »(personne ne peut rentrer dedans), soit l’attaquant peut décrocher et est inattaquable, soit un défenseur peut rentrer dans cette zone lorsque ses attaquants ont le ballons afin qu’il puissent jouer en « appuis-remise » (dans ce cas, le défenseur ne peut pas frapper au but)
  • recherche du surnombre offensif : Lors des jeux avec différentes zones, vous pouvez autoriser un joueur dont l’équipe à le ballon avec venir aider son coéquipier (en 2 vs 1). Dans ce cas, vous pouvez limiter le nombre de touche de balle du PDB.
  • déplacement des attaquants / déplacements des défenseurs : les attaquants peuvent permuter entre eux mais toutes les zones doivent être occupées. Dans ce cas, vous pouvez autoriser ou pas les défenseurs à suivre (défense en individuel) ou ne pas suivre (défense en zone ) leurs attaquants.
  • type de défense sur le jeu n°5 : en « zone » ou en « individuelle »

Le power point d’olivier frapolli