Comment gérer la trêve hivernale? Où, quand, comment? (G. Poncet, M. Berthommier)

A l’exception de nos voisins Anglais où le « Boxing Day » monopolise l’attention des spectateurs, téléspectateurs et observateurs du football Mondial entrainant une importante charge de travail pour les joueurs (2 à 3 matchs entre Noël en le jour de l’an). Les autres championnats Nationaux professionnels ou amateurs  subissent et doivent gérer une trêve  hivernale allant de 10 jours à un mois (ou plus) où l’entraineur devra gérer le capital physique de son effectif pour ne pas « repartir à zéro » tout en permettant une  régénération / récupération physique et mentale après la période des matchs « aller ».  Footballcoachvideo.com (F.C.V) est allé à la rencontre de plusieurs spécialistes de la préparation physique afin de poser les questions liées à la trêve hivernale que nous nous posons tous.

berthommier

Mikaël Berthommier (M.B), concepteur de l’entreprise 3PSC. Master STAPS, enseignant / préparateur physique professionnel spécialisé dans la réathlétisation de sportifs professionnel et l’amateur : natation, tennis, football, rugby, football américain, basket, natation synchronisée, handball.

Son site internethttp://www.prepaphysique.fr/

Géraldine Poncet (G.P), possédant un master PPMR (préparation physique, mental et réathlétisation), titulaire du  Brevet Moniteur de Football (BMF), Géraldine possède une solide expérience dans le football féminin en France et au Canada (Québec) et est actuellement responsable jeune et préparatrice physique de l’équipe D‘Evian Thonon Gaillard (ETG)-Ambilly.

F.C.V :  Combien de jours de repos total? 

M.B:  10  jours MAXIMUM. Il a été prouvé qu’une période plus longue pouvait engendrer des pertes métaboliques et cardio-respiratoires. Mais il faut couper malgré tout, au moins pour le psychique.

G. P : 1 semaine de repos complet, la 2ème semaine sera dédiée au travail individuel.

F.C.V :  Pour ou contre le fait de pratiquer d’autres sports que ça discipline de compétition pendant la trève hivernale? Si oui lesquels?

M.B:  Pour. Le fait de faire autre chose lors des longues périodes de pause permet de se régénérer mentalement. Mais il ne faut pas faire n’importe quoi pour ne pas risquer de blesser. Pêle mèle, voici quelques activités que j’affectionne : futsal (modérément car l’activité est plus sollicitante d’un point de vue articulaire, musculaire et cardio-respiratoire, que le football), tennis de table, canoë kayak (même si c’est pas terrible en hiver), natation (peu de traumatismes articulaires), sports collectifs (pour le fait que ça se joue en gymnase, pour les appuis et l’intensité du sport), et surtout, mes préférés : la course d’orientation et les sports d’opposition de type lutte ou boxe.

F.C.V :  Quand reprendre les entrainements?

M.B:  1 semaine de coupure peut être suffisante. Au pire, couper du 24 décembre au 04 janvier reprendre la semaine du 05 janvier.

F.C.V :  Match amicaux: pour ou contre ? Combien? jouer contre des équipes plus fortes ou plus faibles?

M.B: Programmer 2 matchs amicaux me semble un bon compromis. Un contre une équipe de niveau identique, un autre contre une équipe supposée plus forte.

planification reprise Janvier (Poncet)

Ci-dessus, proposition de planification d’après trêve hivernale par Géraldine Poncet.

F.C.V :  Existe t’il une différence entre Amateur et professionnel ?

M.B:Au niveau professionnel, la période d’arrêt n’est pas aussi longue donc on n’a pas le temps de faire autant de chose qu’au niveau amateur. Les pro s’arrête une seule semaine sauf en Angleterre.

G.P : Il faut différencier la préparation d’une équipe professionnelle  et celle d’une équipe amateur  en terme de charge hebdomadaire de travail. Il sera plus difficile de calculer les charges de travail dans le football amateur. Si cette dernière veut être contrôlée, on s’orientera plus facilement vers un travail sans ballon en football amateur. On aura également une différence au niveau du travail de musculation. En effet, le milieu amateur a rarement accès à une salle de musculation, il sera par conséquent difficile d’améliorer le travail de force. Toutefois, il est possible de travailler la force à l’aide de circuit training sur terrain en utilisant des poids (kettlebell, « box jumps »…) il faut savoir être ingénieux avec le matériel à disposition. Toutefois, il faut bien maitriser ces outils pour les utiliser sans risque.

F.C.V : Quelle forme de préparation: spécifique, intégré football ou course type athlétisme? travail de fond, d’endurance ou de force, musculation? selon la période de reprise.

M.B:  En dehors d’une ou deux séances d’activité annexes (voir question plus haut), le reste des séances doit contenir un peu de tout, c’est à dire du physique intégré, du physique dissocié, de la musculation, de la technique et surtout une reprise en douceur à base de réveil musculaire et de prévention des blessures.

G.P:  Ces trois méthodes de travail doivent se compléter. Par exemple, j’aime particulièrement utiliser l’intégrée lors du travail de capacité car je peux travailler la technique en même temps.
Avec une semaine de repos complet lors de la trêve hivernale, nous n’avons pas de baisse
significative de la performance physique, le travail d’endurance est moins pertinent que lors de la
reprise après la trêve d’été où la durée de repos est beaucoup plus longue.
Le travail de force par contre demeure essentiel afin de bien préparer la joueuse au travail de
pliométrie, de vitesse et pour prévenir les blessures.

 Production et proposition de Mikaël Berthommier: (cliquer sur les liens ci-dessous)

Programmation reprise trève Noel


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *