Etude : Le football réduit les risques de chutes et de fractures

Cinq articles scientifiques ont été publiés dans le Journal of Medicine & Science in Sports montrant que la participation régulière au foot augmentait la masse et la densité osseuses, causant une amélioration de l’équilibre et la force musculaire. Ensemble, ces effets permettent de réduire les risques de chutes et de fractures.

Les améliorations observées de la densité minérale des os, de la force et de l’équilibre dues au football de loisir représentent un intérêt particulier pour un large groupe de femmes et pour les hommes plus âgés, explique le professeur Peter Krustrup.

Laurent Blanc vs Francois Baroin

Des os plus solides au football qu’en athlétisme

Une étude sur 14 semaines dans laquelle des femmes âgées entre 20 et 47 ans se sont entraînées deux fois par semaine au foot, a montré une augmentation de la densité osseuse des tibias gauche et droit. Les effets à court et à long terme de l’entrainement sur la densité minérale osseuse étaient plus importants pour les joueurs de foot que pour un groupe identique de coureurs, et un groupe de contrôle inactif.

« La combinaison de courses, frappes, passes spécifiques au football aide à provoquer un impact sur les os qui fourni un meilleur stimulus pour la minéralisation des os que la course à pieds » explique Peter Krustrup.

Il suffit de peu d’entrainement

De courtes périodes de jeu, entre 1 heure deux à trois fois par semaine pendant 12 semaines, pour des hommes non entrainés âgés entre 20 et 40 ans, résultent en des augmentations significatives de la masse musculaire et osseuse, tandis qu’aucun effet n’est apparu dans le groupe contrôle inactif. L’équilibre a été amélioré aussi.

Les hommes de 70 ans autant en forme que ceux de 30 ans

« La recherche montre que les hommes de 70 ans qui jouent au foot de loisir toute leur vie ont un aussi bon équilibre, et une force musculaire du même niveau que des hommes de 30 ans non entrainés, un meilleur équilibre et plus de force musculaire que leur pairs de 70 ans » dit Krustrup. Les hommes âgés sans entrainement vivaient plus de deux fois plus de chutes lors d’un test d’équilibre, comparés à des hommes plus vieux mais entraînés, et à de jeunes hommes sans entrainement.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *