La jonglerie : jeux, « carottes » afin de la développer (J. Rabin)

La « jonglerie » : souvent mal aimée par de nombreux jeunes lorsque ceux-ci n’arrivent pas à franchir un niveau ou stagnent dans leurs progressions. La « jonglerie du footballeur est bien souvent source de répétition peu ludique d’un exercice où au départ le joueur est en échec. Nous vous proposons de très nombreuses situations ludiques, motivantes afin d’améliorer petit à petit la qualité de jonglerie de vos joueurs.

  • Le match comme « objectif », comme « carotte »

Le plus simple est de prendre un exemple. Avec le document ci-dessous, les 16 premiers joueurs jouent sur le terrain. Le 16ème joueur lors du test à fait 13 jongles. Ainsi, une fois que le match commence, les joueurs du 17ème au 30ème jonglent. Le premier jongleur qui fait 15 jongles rentrent sur le terrain et le N)16 sort du terrain pour jongler à son tour. Ainsi, le score à battre au départ était de 13. Une fois que le score de 13 est battu, on ajoute +2 ainsi le nouveau record à battre est 15. Lorsque le score de 15 est battu, le joueur 15 sort (et celui qui bat le record le remplace sur le terrain). Le record passe à 17. Lorsque 17 est battu, le joueur n°14 sort (remplacé par celui qui fait 17). Puis le record passe à 19. Lorsque 19 est battu, le joueur n°13 sort (remplacé par celui qui fait 19). Et ainsi de suite.

  • Le poste sur le terrain comme « objectif », comme « carotte »

En foot à 8, vous faites 3 équipes. Les équipes font 2 matchs sur le terrain / 1 match de repos pendant lequel les joueurs doivent jongler par 2 en alternance. Les joueurs commencent pied fort. Si le joueur arrive à 50, il passera ensuite au pied faible. Si il fait 50 pied faible, il passera ensuite à la tête. Deux minutes avant le match, l’éducateur fait le classement de l’équipe du meilleur au moins bon. Le meilleur joueur choisit le poste qu’il souhaite, puis le deuxième, puis le troisième et ainsi de suite. Ainsi, plus le joueur est bon jongleur, plus il choisira le poste qu’il souhaite et plus le joueur a des difficultés de jonglage plus le joueur se trouvera à un poste qu’il n’aime pas beaucoup. Si vous avez 9 ou 10 joueurs par équipe, les joueurs au dessus de 8 resteront au jonglage.

  • L’ « aménagement terrain », les variables pédagogiques

– Le ballon: l’objectif sera de se donner du temps, ainsi, vous pouvez commencez le travail du jonglage chez le débutant avec un ballon de baudruche, puis un ballon en mousse et enfin un ballon de football classique (taille 3/4/5) suivant la maturité du joueur. Vous pouvez également utiliser un ballon relié par un fils à une potence afin que le ballon ne tombe pas par terre.

– Le rebond: A terme, le jonglage doit se faire sans que le ballon touche le sol cependant, au départ, vous pouvez autoriser les rebonds entre chaque jongle (diminuer progressivement le nombre de rebond autorisé entre chaque jongle).

– La prise de balle à main: vous pouvez  autoriser au départ la prise de ballon à la main. L’objectif sera d’espacer progressif le nombre de prise de balle à la main.O

– La coopération: – sous forme de « tennis-ballon »  en jouant sur le nombre de joueur sur le terrain, le nombre de rebond autorisé, le nombre de touche de balle autorisé, le nombre de passe entre coéquipiers, la forme de service et la taille du terrain.   – Le « jonglage Brésilien » où les joueurs se mettent par groupe de 2 à 6 joueurs maximum avec pour but que le ballon ne tombe pas.

– Le duel: sous forme de montante-descendante par groupe de deux joueurs les joueurs jonglent chacun leur tour sur un laps de temps défini par l’éducateur ( de 2 à 5 minutes), le vainqueur monte, le perdant descend.

L’intégration dans un enchaînement technique: En utilisant le jonglage avant la réalisation d’un geste technique (1/2 volée, volée, contrôle orienté, passe,…).

  • Le « contrat individuel »: l’utilisation des contrats par niveau permet de placer le joueur dans un but de maîtrise, de progrès plutôt que dans un but de compétition, de comparaison sociale

La « montante-descendante » http://www.footballcoachvideo.com/ameliorer-la-jonglerie-par-la-montante-descendante/

  • Les « devoirs de vacances » : Chez les jeunes en école de football, pas besoin (et même interdiction) d’une préparation physique d’inter-saison. Cependant, la technique (et la jonglerie) peut-être travaillée pendant les vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *