Les systèmes de jeu du foot à 8 : Atouts, contraintes et animation du 2-3-2

Suite du chapitre sur les systèmes de jeu du foot à 8 avec l’analyse du « 2-3-2 » en prenant en compte les différents phases du jeu, les espaces d’évolution suivant les postes et les avantages et contraires des systèmes pour lutter contre le « 2-3-2 ».

Système de jeu en « 2-3-2 »

Défensivement :

‚  les + (s’opposer à la progression)

– si perte haute, possibilité de défense étagée (couverture) avec un attaquant qui va cadrer et le seconde se replace

– le milieu axial doit (idéalement) toujours se placer entre son but et le ballon (sauf lorsque le ballon est dans sa surface de réparation)

– possibilité de pressing haut grâce au deux attaquants et aux deux milieux latéraux

– forte densité axiale avec 5 joueurs (2 défenseurs, un milieu 2 attaquants)

‚  les + (s’opposer pour protéger son but)

– forte densité dans l’axe du terrain avec les deux défenseurs dans l’axe

– le milieu de terrain doit rester en place pour garder l’équilibre de l’équipe

– permet d’introduire la notion de cadrage et de couverture

‚  les – (s’opposer à la progression)

– infériorité numérique dans les couloirs . Etant donné qu’il y a 2 attaquants, ceux-ci ont un rôle défensif important

– le milieu de terrain axial doit absolument rester entre la ligne des défenseurs et la ligne des attaquants. C’est lui qui permet de garder l’équilibre entre phase défensive et offensive (et entre attaque et défense)

– si les attaquants sont dépassés, il peut y avoir surnombre (d’ou l’intérêtsi besoin de faire revenir un attaquant à la pour récupérer le ballon).

– risque de surnombre dans la zone centrale du milieu de terrain si en face, l’équipe joue avec deux milieux. Dans ce cas, vous pouvez demander (à la perte du ballon) à un des deux attaquants de venir « aider » le milieu de terrain axial

– l’espace latéral dans le dos des milieux latéraux est la zone pouvant mettre en difficulté l’équipe car un des défenseur doit coulisser sur le côté (libérant l’éxe du terrain et laissant le second défenseur seul)

– la largeur du terrain est plus diffcile à gérer lorsque le ballon est dans le dos des milieux de terrain excentrés

‚  les – (s’opposer pour protéger son but)

– percussion sur les côtés. Les centreurs potentiels adverses ont le temps de s’organiser et / ou de percuter ballon au pied

– gestion de la profondeur dans les couloirs

– dézonage des défenseurs sur les déséquilibres latéraux

système 2-3-2

Transition

‚  les + (DEF-OFF)

– possibilité rapide de sortir le ballon sur les 2 attaquants (recherche d’appui pour conserver)

– si récupération des défenseurs, possibilité de jouer rapidement également sur les côtés

‚  les + (OFF-DEF)

– surnombre dans l’axe défensif où les deux défenseurs peuvent gérer l’avant-centre adverse

– permet un cadrage dès la perte pour récupération haute et empêcher la relance rapide vers l’avant

‚  les – (DEF-OFF)

– demande un gros volume de jeu des milieux latéraux

– impose des courses intensives des milieux pour se projeter et offrir du soutien

– difficulté de relance sur le milieu axial, donc demander des décrochages des attaquants

‚  les – (OFF-DEF)

– impose des courses intensives de replacement (milieux)

– infériorité numérique si l’équipe adverse relance rapidement vers l’avant

– impose une grande vigilance de tous les joueurs pour conserver l’équilibre (compensation)

– le milieu axial doit obligatoire rester entre le ballon et son but afin de compenser et colmater les trous

Offensivement

‚  les + (conservation et progression)

-proposition de nombreux jeu en triangle quelque sit la zone du terrain

-possibilité de « dézonage » pour les 2 attaquants

– favorise la progression du ballon (réseaux en triangle et angle de passe intéressant)

– offre des appuis et soutiens au porteur

– favorise l’alternance jeu long/jeu court

‚  les + (déséquilibre et finition)

– possibilité de permutation dans la zone offensive

– invite au jeu combiné dans la recherche du déséquilibre (relation des 2 attaquants à rechercher)

– présence devant le but. Si je milieu gauche centre, (par exemple) un attaquant va au premier poteau, le second reste en retrait et le milieu droit va au second poteau

‚  les – (conservation et progression)

– risque de succession de jeu fait de petites passes dans petits espaces (ne pas tomber dans l’excès)

– tendance à concentrer le jeu dans l’axe (penser a écarter le jeu latéralement)

– solutions latérales plus difficile à trouver (infériorité). Solution possible : fixer l’équipe adverse dans l’axe pour dans un second temps chercher les côtés. Naviguer latéralement

– écrasement de l’équipe si manque de profondeur

‚  les – (déséquilibre et finition)

– difficile de créer et combiner sur les côtés (dédoublement)

– il est nécessaire d’avoir une complémentarité entre les attaquants afin qu’il ne se marchent pas dessus en ayant le même style de jeu avec des appels identiques

Suite logique du système pour le football à 11 : Le 3-5-2

Les liens entre les joueurs

Communication : le gardien de but et les deux défenseurs dirigent le coulissement, les remontées générales pour l’ensemble de l’équipe. La communication spécifique doivent se faire aussi par rapport aux différents binômes et trinômes sur le terrain que se soit sur le plan défensif, offensif et sur les transitions.

Déclenchement du pressing : le joueur le plus proche du porteur de balle adverse va au pressing. Dans ce système à deux attaquants, le pressing haut peut-être privilégié.

Dédoublement, courses croisés : principalement entre les deux attaquants. Se sera plus compliqué sur les côtés car il n’y a qu’un joueur sur le côté.

Dans ce système, le milieu axial à un rôle primordial en assurant l’équilibre de l’équipe.

 

Que faire contre un 2-3-2 ?

Privilégier le jeu sur les côtés dans le dos des milieux de terrain latéraux.

Un 3-3-1 peut être efficace en version « opposition de style » en mettant de la densité sur les côtés. Le 3-3-1 à une base défensive solide mais l’apport offensif est plus compliqué.

Un 2-4-1 amène un avantage dans le milieu de terrain avec une forte densité mais offensivement, l’avant-centre est en infériorité et sur les autres zones du terrain, nous sommes en 1 contre 1.

Le 3-2-2 amène une supériorité en défense et dans l’axe du terrain mais une infériorité offensive et sur les côtés du milieu de terrain.

Le 2-3-2 permet de calquer le système.

Maintenant, en fonction de votre plan de jeu, des caractéristiques des joueurs vous pouvez proposer le système idéal pour lutter et contrer le 2-3-2.

Système 2-3-2 suite

Les zones Vertes représentent les zones de supériorité numérique pour lutter contre le 2-3-2.

Les zones Oranges représentent les zones d’égalité numérique pour lutter contre le 2-3-2.

Les zones Rouges représentent les zones d’intégralité numérique pour lutter contre le 2-3-2.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *