Analyser les préférences motrices des joueurs : Aisance des déplacements à droite et à gauche

Lorsque vous regardez vos joueurs et encore plus lorsque vous analysez les circuits de passes lors des matchs (si vous avez la chance de filmer un match) vous verrez que vos joueurs jouent plus d’un côté que de l’autre. Bien souvent, un gaucher aura plutôt tendance à jouer, passer et se placer à gauche alors qu’un droitier aura plutôt tendance à jouer, passer et se placer à droite.

Le nouveau courant analysant les préférences motrices des joueurs permet d’aller plus loin dans la compréhension du jeu, de l’orientation de vos joueurs. Ainsi grâce à un test visible dans la vidéo si dessus, vous pouvez comprendre pourquoi vos joueurs sont plus ou moins à l’aise à gauche ou à droite.

Tableau récapitulatif 

épaule « d’engagement » gauche épaule « d’engagement » droite
aisance à gauche aisance à droite aisance à gauche aisance à droite
Pied fort gauche ++ : votre joueur sera très fort à gauche – – : votre joueur aura beaucoup de mal sur la droite + – : votre joueur sera équilbré et pourra proposer une plus large palette à droite et a gauche + – : votre joueur sera équilbré et pourra proposer une plus large palette à droite et a gauche
Pied fort droit + – : votre joueur sera équilbré et pourra proposer une plus large palette à droite et a gauche + – : votre joueur sera équilbré et pourra proposer une plus large palette à droite et a gauche – – : votre joueur aura beaucoup de mal sur la gauche ++ : votre joueur sera très fort à droite

A quoi cela peut vous servir 

– cerner le profil de vos joueurs.

– comprendre que certains joueurs (pied gauche-épaule gauche) seront très à l’aise à gauche et mal à l’aise à droite et d’autres (pied droit – épaule droite) très à l’aise à droite et mal à l’aise à gauche.

– connaitre les points forts et les points faibles de vos joueurs suivant la latéralité (à gauche et à droite).

– permet de comprendre qu’il est très important de travailler pied droit et pied gauche pour donner une palette encore plus large à vos joueurs (augmenter l’incertitude de l’adverse)

– maintenir et renforcer les points forts.

– améliorer les points faibles en travaillant à gauche et à droite pour les pieds, les courses, les techniques (passes, dribbles, frappes, conduites).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *