Frappe et jeu à 3 en zone de finition (Bayern Munich)

Le grand Allemand qu’est le Bayern Munich sous la houlette de Pep Guardiola nous offre deux situations en une. Ainsi, avec une situation de frappe au but en dehors de la surface après de la pré-fatigue en bondissements verticaux et avec résistance élastique (et duplication de l’atelier à droite et à gauche). Au centre du terrain, une situation de 3 attaquants contre 2 défenseurs sur une attaque rapide face à des défenseurs en barrage.

Mise en place de la rotation: 3 gardiens et 16 joueurs. Réaliser 6 rotations de 6 minutes ( 36 minutes de jeu effectif). Les gardiens tournent à chaque rotation dans le sens des aiguilles d’une montre. Les joueurs sont divisés en deux groupes de 8 joueurs. Un groupe est au 3 contre 2 pendant que l’autre groupe est divisé en 2 pour augmenter le temps de travail sur les frappes au but après pré-fatigue. Il est également possible de réaliser un seul atelier de frappe car avec 8 joueurs, il y aurait toujours de quoi répéter l’enchaînement suffisamment.

Notons que le 3 contre 2 se fait sans chasubles ce qui ne différencie pas les attaquants et les défenseurs. POURQUOI? un oublie? Un manque de compétence du staff technique? Certainement pas. Avec ce choix de ne pas différencier attaquants et défenseurs, le staff vise a développer la prise d’information  liée à la prise de décision.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *