La causerie (A. Jacquet, France 98)

Aimé Jacquet, entraineur de l’équipe de France victorieuse de la coupe du monde 98 intervient en causerie d’avant match de finale face au Brésil du redouté Ronaldo. Cette causerie est placée en début d’après-midi soit environ 4 heures avant le match.

Lorsque vous regardez cette vidéo, analyser le comportement, les attitudes d’Aimé Jacquet sur les plans de:

Communication verbale / non verbale: L’entrainer parle autant avec sa bouche qu’avec son corps. Il est nécessaire de se montrer, fort, confiant pour le communiquer consciemment et inconsciemment à vos joueurs. Modulez votre timbre de voix afin de surprendre les joueurs, il ne faut pas rentrer dans la monotonie. Il est nécessaire de croire, d’être habiter par son discours. L’entraineur est, pendant sa causerie un véritable acteur capable de s’adapter dans l’instant face aux réactions de son groupe.

Versant individuel / versant collectif: alterner un discours propre à l’équipe ainsi que des mots pour tous les joueurs sans oublier de concerner aussi bien titulaires que remplaçants.

gestion de l’espace : assis / debout   statique se déplaçant dans la salle, disposition des joueurs (en U, largeur/longueur des rangs).

Fixer des objectifs a court; moyen, long terme, donner de consignes ainsi que des critères de réussite et de réalisation.

Ne pas être fixé sur le résultat mais plutôt sur la manière. exemple : ne pas dire il faut gagner mais plutôt: « Pour gagner, il est nécessaire de mettre ‘tels ingrédients’ sur le plan défensif et offensif »

Connaitre ses joueurs et savoir déléguer, impliquer certains joueurs leaders « positif » qui sauront être les relais de l’entraineur sur le terrain (ici Didier Deschamps joue parfaitement ce rôle).

Échange verbaux: autorisé ou non l’échange avec les joueurs. Personnellement, il me semble nécessaire de s’accorder un temps où l’entraineur parle magistralement puis dans un second temps vous pouvez laisser la parole a vos joueurs.

A noter: Pour concerner les joueurs sur la durée en école de football lors d’une causerie (celle-ci ne devant pas dépasser 10minutes), il me semble obligatoire d’échanger, d’impliquer vos joueurs en les questionnant afin qu’ils se sentent impliqués, acteurs dans votre causerie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *