La perception, décentrer le regard du ballon (M. Bunel, Havre A.C.)

On entend souvent autour des terrains : « Lève la tête », « Regarde devant toi », « regarde à qui tu donnes » sans jamais vraiment expliquer aux joueurs ce qu’ils doivent regarder. Cela suffit-il à développer la perception du joueur ? D’ailleurs, sommes nous tous d’accord sur ce qu’est la « PERCEPTION » dans le jeu ?

Définition de la PERCEPTION :

La PERCEPTION correspond à la première étape de l’intelligence de jeu qui va permettre aux joueurs de voir avant de décider. Plus le joueur identifiera de possibilités, plus il aura de choix et plus il pourra décider, donc faire appel à sa capacité d’ANALYSE.

Un joueur de bas niveau focalise son attention sur le ballon et doit d’abord le maîtriser avant d’envisager de lever la tête. Un joueur de niveau moyen parviendra à prendre quelques informations autour de lui mais son niveau de perception sera malgré tout restreint. Le joueur de haut niveau voit loin et large et est surtout capable, d’après Arsène WENGER, de tourner la tête 6 à 8 fois autour de lui dans les 10 secondes avant de recevoir le ballon. Lorsqu’il reçoit le ballon, il sait déjà ce qu’il se passe autour de lui. On peut donc considérer que la qualité de PERCEPTION est un des critères clé qui permet de séparer les très grands joueurs du reste.

Voyons un exemple :

Exemple de PERCEPTION en phase d’ATTAQUE : MBAPPE

Dans cette vidéo, MBAPPE se déplace vers la surface de réparation en focalisant son regard sur son adversaire pour ne pas être hors jeu puis lève 3 fois la tête pour se situer par rapport au but et identifier la position du GB rapport au but et la position du GB. Il regarde le ballon au dernier moment, juste avant de tirer. Sur une situation à grande vitesse, il est donc capable instinctivement de ne pas se mettre hors jeu et de lever la tête 3 fois sans regarder le ballon.

La PERCEPTION n’est pas uniquement valable que pour les attaquants. Elle concerne tous les joueurs, à tous les postes et dans toutes les phases. Souvenons nous ici de Xavi qui continuellement tournait la tête dans tous les sens pour analyser le jeu et être juste dans ses choix.

En phase défensive, il s’agira pour les défenseurs de décentrer le regard du ballon pour identifier les déplacements des attaquants dans la surface. Prenons l’exemple de VARANE :

Exemple de PERCEPTION en phase de DEFENSE : VARANE

Dans cette séquence défensive, on voit que R.Varane porte son regarde sur le porteur du ballon mais aussi sur le joueur qui se déplace dans la surface de réparation. Là encore, il prend connaissance de ce qui se passe dans la surface de réparation en décentrant son regard du ballon. Son interprétation de la situation aurait dû lui permettre d’identifier le danger du milieu qui arrive de loin. Mais n’oublions pas que cela se déroule en quelques secondes ! Il s’agit d’ailleurs là de la contrainte du haut niveau : Voir ce qui se passe autour de soi et vite interpréter la situation  car la PERCEPTION n’est rien sans l’interprétation !

Enjeu de la PERCEPTION

  • décentrer son regard du ballon pour porter son attention sur les espaces libres par rapport à la position du ballon,
  • identifier le positionnement et les déplacements des partenaires,
  • connaître le positionnement de ses adversaires directs
  • savoir où on se trouve sur le terrain par rapport au ballon.

Les différents types de perception

  • La perception à l’opposé
  • La perception dans le dos
  • La perception de l’adversaire direct / Etc.

Le développement de l’intelligence du joueur passe donc par le développement de la capacité du joueur à décentrer son regard du ballon pour focaliser son attention sur tous les éléments précédemment cités.

Comment peut être développée la PERCEPTION chez le joueur?

Tout d’abord, il est essentiel de considérer la PERCEPTION comme une qualité fondamentale à développer au même titre que le développement de la technique ou l’apprentissage tactique.

A partir de quel âge ?

Le plus tôt sera le mieux même si on sait qu’un débutant est attiré par le ballon. Ceci étant, des séquences peuvent être proposées à partir de U9 – U10 pour commencer à sensibiliser le jeune. Un travail régulier doit permettre d’automatiser la capacité du joueur à prendre les informations autour de lui.

Quelles formes de travail proposer pendant les séances ? Combien de fois ?

Ce travail de PERCEPTION doit être intégré à chaque séance (2 à 3 fois par semaine) sur une séquence de 10’ avant, pendant ou après un échauffement. Pendant ces séquences plutôt ludiques, le joueur devra être amené à tourner la tête et exécuter un geste technique défini en fonction des signaux visuels.

Ce travail de PERCEPTION peut être réalisé sous forme de jeu ou sous forme d’exercice technique.

Exercice Technique 1 : Améliorer la capacité des joueurs à prendre l’information à l’opposé

Exercice Technique 2 : Améliorer la capacité des joueurs à prendre l’information dans le dos

Il est possible d’associer le travail de PERCEPTION aux principes de jeu travaillé en séance. Par exemple, si le thème de séance porte sur l’amélioration de l’équipe à fixer sur un côté pour jouer à l’opposé, on proposera plutôt une séquence de perception à l’opposé, c’est à dire percevoir ce qui se passe à l’opposé alors que le ballon est sur un côté.

Quels types de feedbacks ?

Pendant cette séquence de développement de la PERCEPTION, l’éducateur focalisera son attention sur l’attitude du joueur avant de recevoir le ballon.

Type de feedbacks :

  • Tourne la tête
  • Positionne toi pour mieux voir
  • Être capable de modifier son intention en fonction de la situation
  • Qu’as tu regarder
  • Que dois tu regarder

L’éducateur pourra aussi jouer sur les couleurs et le changement des codes pour amener les joueurs à réfléchir davantage. Cette réflexion est essentielle car il est important d’amener le joueur à « discriminer » l’information, c’est à dire à identifier chaque solution et choisir la meilleure, le tout sous une contrainte de temps ou d’espace forte.

Conclusion

La PERCEPTION doit être considérée comme une qualité essentielle à développer et doit avoir une séquence dédiée dans nos séances. Elle doit être enseignée au même titre que nous enseignons les principes de jeu ou que nous développons la qualité technique. Ne tuons pas la PERCEPTION mais au contraire APPRENONS aux joueurs à décentrer leur regard du ballon pour leur permettre de savoir ce qui se passe autour d’eux et ainsi leur donner les moyens de SAVOIR avant de recevoir.

Le football moderne commence dans la tête et se termine par les pieds : les gestes techniques sont les réponses motrices à la réflexion ! La PERCEPTION constitue la première étape de cette réflexion.


1 comment for “La perception, décentrer le regard du ballon (M. Bunel, Havre A.C.)

  1. 11 avril 2020 at 14:07

    Dans ce domaine c’est l’un des très très rares Expert à développer et à faire grandir cette Compétence avec beaucoup de Cohérence.
    Il à une approche du Football éloignée des standards, qui apporte au jeune suffisamment d’éléments de réflexions de différentes natures.
    Cet apport permet au jeune par la suite de vraiment pouvoir exprimer son jeu naturel et son libre arbitre dans le jeu au moment d’effectuer son Choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *