Le « un contre un » : variables , critères de réalisation offensifs et défensifs

Le football est fait d’une succession de duels . Analysons ensemble la notion de duel en 1vs1 sur les versants Offensif et défensif.

Variables sur lesquelles jouer pour le 1vs1

  • longueur / largeur du terrain : plus le terrain est étroit, plus cela facilite le travail du défenseur.
  • départ de l’action : ballon à l’arrêt dans les pieds de l’attaquant, passe de l’éducateur à l’attaquant (pour moi le mieux), passe du défenseur pour l’attaquant.
  • type de duel : l’attaquant arrive face au défenseur / l’attaquant est dos au défenseur, au but adverse
  • placement du défenseur : en barrage / en poursuite / de côté
  • cible pour l’attaquant : un ou plusieurs mini-buts , un grand but avec gardien de but, une porte dans laquelle rentrer en conduite de balle, un centre pour un coéquipier qui doit frapper.
  • cible pour le défenseur à la récupération : l’éducateur, un mini-but plus ou moins loin, une zone matérialisée au sol

Critères de réalisation pour l’attaquant

  • feintes
  • mettre de la vitesse afin d’augmenter l’incertitude pour l’adversaire.
  • changements de rythmes
  • changements de directions
  • distance de déclenchement des feintes : pas trop proche (moins d’un mètre) car risque d’entrée dans le triangle d’interception du défenseur. Pas trop loin car ne créer pas d’incertitude cher le défenseur.
  • placement du regard : haut, loin afin de voir où se trouvent les coéquipiers et les autres adversaires pour adapter sa course , son jeu afin de trouver la meilleure option.
  • en étant dos au défenseur, protection du ballon efficace en ayant le ballon le plus loin de l’adversaire en maîtrise. Exemple : maitrise balle pied gauche, « corps obstacle » et utilisation membres libres (bras) pour augmenter la distance entre adversaire et ballon.

Critères de réalisation pour le défenseur

  • orientation de l’adversaire vers l’extérieur en l’amenant vers la ligne de touche ( qui est le meilleur au monde car « infranchissable ») ou vers « l’intérieur » car plus forte densité défensive en match.
  • analyse de l’adversaire (pied fort / faible, force et faiblesse, gabarit)
  • ouverture / fermeture de porte : lorsque l’adversaire arrive face à vous, placez vous de 3/4 et orienter l’adversaire plutôt d’un côté ou de l’autre.
  • dynamisme des appuis sur la plante de pied. Eviter le déséquilibre arrière.
  • éviter le tacle ou ne l’utiliser qu’en dernier recours.
  • « Recule-frein » lorsque l’adversaire est face à vous afin de permettre le retour des coéquipiers et faire perdre de la vitesse au porteur de balle.
  • ne pas « coller » l’adversaire avant qu’il ne reçoivent le ballon lorsque celui-ci est dos au but
  • dos au but, l’adversaire doit sentir votre souffle mais pas votre contact car suivant son profil, il pourrait utiliser sa protection de balle pour mieux vous maîtriser.
  • lorsque vous êtes derrière votre adversaire, prenez le repère d’être à une distance d’un bras de l’adversaire. Ainsi, il ne pourra pas vous maîtriser avec son corps.
  • analyse de la situation : anticiper si vous êtes certains de passer devant pour récupérer ou rester en barrage pour ne pas vous faire éliminer trop facilement.

Exercice attaquant face à la cible

Exercice attaquant dos au but


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *