Observer le bloc adverse pour agir en conséquence (avec D. Sanchez et Vestiaires magazine)

Lors d’un match, un éducateur, un entraîneur (encore plus) met en place un système de jeu avec des animations (défensive, offensive et transition), des principes et des règles de jeu qu’il à travailler pendant la semaine, le mois, la saison durant les entraînements.daniel-sanchez-r

Cependant, le plan initial d’avant match doit être réajusté pendant le match en fonction du contexte évolutif d’un match de football.

Ainsi voici quelques repères a avoir dans le but d’analyser le plus efficacement la situation afin de répondre au mieux le plus vite possible.

Mon équipe à le ballon

– système de jeu et animation de l’équipe adverse.

– Hauteur du bloc adverse (haut médian, bas).

– largeur du bloc-équipe adverse (coulissement plus ou moins élevé).

– espace entre les lignes de force (attaque-milieu-défense- gardien de but).

– type de défense (individuelle, mixte, zone).

– type de pressing / replacement.

– profil des joueurs adverses (techniques, physique,…).

– moment du match (score, période du match)

-type de terrain (dimension, largeur / longueur, état, type de surface…)

Mon équipe n’a pas le ballon:

-profil des adversaires (technique, physique,…) suivant les postes.

– type de progression (kick and rush, attaque rapide / placée)

– Circuit préférentiel (joueur fort, joueur relais), binôme fort.

– moment du match.

Magazine VESTIAIRES

Daniel Sanchez (entraîneur passé par l’OGC Nice, Tours et Valenciennes) nous donne son point de vue sur le sujet dans le n°72 de Vestiaires magazine.

bloc-adverse-1

bloc-adverse-2


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *