Explosivité et match réduit (Olympiacos Pirée)

Retour sur cette vidéo avec le club de l’Olympiacos le Pirée et sa chaine de télévision qui nous proposent deux parties: Premièrement, nous voyons un exercice a ranger dans la partie physique / athlétique avec un travail d’explosivité décontextualisé football avec utilisation de charges additives au poids de corps ( barre et poids de musculation).

1. Intérêt consignes:

Mise en place de deux phases. Phase de pré-fatigue avec travail de squat avec 3 à 10 répétitions( charge en plus de 20 à 100 kg), suivi d’une succession de 2 à 8 bondissements verticaux et enfin un sprint sur 20mètres. Respectez absolument le temps de récupération car il s’agit là d’un travail qualitatif ( et non quantitatif).

2. Variables:

  • Quel poids, quel matériel:travail en poids de corps Matériel de musculation sinon porter des coéquipiers.
  • Jouer sur les variables « nombre de répétition » et « charge, poids additif ».
  • Possibilité de réaliser un geste technique explosif à haute vitesse (4 frappes alternance pied droit/ pied gauche dans un but vide, frappe de la tête, passes,…) après la pré fatigue en squat et les bondissements verticaux.

3. A quel moment? dans le cycle? dans la séance? dans la saison?

Tout d’abord, il n’y a pas de vérité. Le travail de bondissement / explosivité avec utilisation de charge additive est a interdire absolument jusqu’à la fin de la période de croissance car cela peut provoquer des blessures à court moyen long terme d’autant plus que les jeunes ne connaissent pas encore les consignes de sécurité, de placement. Tout travail de musculation doit être précédé d’un travail d’apprentissage des placements posturaux de sécurité. Dans la planification annuelle, cet exercice peut être réalisé à tout moment mais doit être justifié. Dans la planification hebdomadaire, il est nécessaire de placer cette exercice en début de semaine et au plus tard le mercredi si le match a lieu le week end (question de temps de récupération).

La seconde partie de l’exercice est un match réduit à 3 équipes au « qui perd, sort ». Deux équipes jouent, la 3ème est en attente, lors qu’une équipe prend un but, celle-ci sort (possibilité de faire faire des rotations au temps). L’espace de jeu est « largeur de surface de réparation » longueur de 16m à 16 m ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *