Technique d’anticipation défensive (Jorge Sampaoli)

Anticiper une action d’un adversaire n’est pas chose aisée pour un joueur de football. L’anticipation est une action mobilisant de nombreuses compétences qui seront détaillées ci-après. Jorge Sampaoli nous offre une situation technique complexifiable pour travailler l’anticipation défensive contre un adversaire dos au but.

Qualités qui doivent être développées

– Physique :  vouloir anticiper, c’est bien. Pouvoir anticiper c’est mieux ainsi, il faut travailler la vivacité, l’explosivité.

– Technique : cela nécessite une technique de lutte spécifique afin de passer son corps, passer l’épaule devant l’adversaire.

– Tactique : faire un choix entre anticiper en passant devant l’attaquant mais avec le risque de se faire dépasser si l’adversaire utilise bien son corps comme protection et rester en opposition entre son but et l’adversaire afin de ne pas se faire éliminer.

– Mental : anticiper n’hésite également certaines qualités mentales. Il est ainsi nécessaire d’avoir une « agressivité positive », une motivation a défendre en avançant, a gagner  du terrain

Comment anticiper et passer devant son adversaire ?

  • ne pas coller son adversaire en corps en corps (cela permet de mettre de l’incertitude chez l’adversaire).
  • être environ à 1m de l’adversaire (l’attaquant doit sentir votre présence mais pas votre contact) afin que celui-ci ne puisse pas utiliser son contact.
  • analyser le style de jeu de votre adversaire
  • défendre sur le plante des pieds (pas sur les « talons » afin d’être dynamique et réactif
  • sortir, anticiper sur le temps de passe

Variables sur lesquelles jouer 

– placer une porte de 75cm de largeur, le défenseur doit anticiper et contourner la porte en évitant que le ballon passe dans la porte puis niveau 2 intercepter sans maîtriser, puis niveau 3 intercepter puis relancer.

– passer devant le joueur qui ne bouge quasiment pas (opposition raisonnée)

– dans une conservation, dans un jeu réduit, je (on équipe) marque un point lorsque je passe devant mon adversaire pour intercepter. Cela amènera aussi le travail d’attaque du ballon pour l’attaquant.

– jouer sur la distance de passe : plus la distance de passe est grande, plus le temps de passe est longue, plus j’ai le temps d’anticiper. Ainsi, plus la distance est faible, plus la défenseur aura du mal a intercepter.

– hauteur de passe : vous pouvez travailler l’anticipation sur des ballons au sol ou sur des ballons aériens.

– niveau de l’opposition : vous commencer par une opposition inexistante sans choix à faire afin de travailler uniquement la technique. Puis, vous pouvez mettre en place une opposition raisonnée pour aller enfin vers une opposition réelle. Augmenter le nombre de coéquipiers et de joueurs afin d’augmenter la complexité de la situation.

Niveau de l’anticipation

Niveau 0 : je ne suis pas a distance d’interception (trop loin de l’adversaire), j’anticipe mais tombe dans la feinte de l’appel-contre appel de mon adversaire et le ballon me passe par dessus.

Niveau 1 : j’anticipe  mais le ballon est trop long. Je ne touche pas le ballon mais l’adversaire non plus.

Niveau 2 :  j’anticipe, je touche le ballon mais je ne le maîtrise pas. (je l’envoie en touche ou je dégage sur un adversaire).

Niveau 3 : j’anticipe, je maîtrise le ballon et je relance proche derrière, sur le côté sur un coéquipier.

Niveau 4 : j’anticipe, je maîtrise le ballon et je relance avec une passe loin vers l’avant franchissant une ligne de force adverse sur un coéquipier .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *