Conservation du ballon (UEFA Training groupe).

Deux exercices de conservation en supériorité numérique offensive.

Première exercice appelé « jeu de Lippi » développé par Marcelo Lippi nécessite des groupe de 7 joueurs. 2 appuis latéraux qu’il faut aller chercher en navette. Au centre du terrain, il faut faire un 2 contre 2 plus un joker offensif. Lorsque l’équipe à la balle, nous faisons donc un 5 contre 2 , il faut donc limiter les touches de ballon à 2 maximum. Objectif: passer et se démarquer qualité de l’enchainement contrôle-passe et défendre ensemble.1 point lorsque nous faisons 10 passes d’affilées  ou compter un point pour chaque passe sans repartir a 0 lorsque l’on récupère le ballon (on compte le nombre de passe pendant la séquence.) 4 séquences de 4 à 6 minutes.

Ce deuxième exercice de conservation en supériorité numérique offensive se joue en 4 contre 4 (plus un joker offensif si besoin) avec dans chaque équipe 2 joueurs à l’extérieur et 2 joueurs à l’intérieur. Idem que l’exercice précédent, 2 touches de ballon maximum, objectif, passer puis se déplacer, démarquer. 1 point lorsque nous faisons 10 passes d’affilées  ou compter un point pour chaque passe sans repartir a 0 lorsque l’on récupère le ballon (on compte le nombre de passe pendant la séquence.) 4 séquences de 4 à 6 minutes.

Ces exercices peuvent être réalisé en école de football a parti des U9-U10  par contre sans limite de touche de balle dans un objectif de progression un 5 contre 2 est une grosse supériorité mettant les joueurs qui conservent en confiance.


Vitesse ludique avec et sans ballon ( P.S.G et All black rugby).

Deux vidéos pour le travail de la vitesse. La première ludique avec le PSG saison 2012-13 de Carlo Ancelotti. Deux équipes, où les joueurs attaquent et défendent un but alternativement. L’attaquant démarre lorsque l’adversaire vient de frapper sa balle. C’est un exercice mêlant à la fois précision technique (frappe « piquée ») sous la contrainte temporelle (retour du défenseur), reprise et changement d’appuis après la frappe tout cela sous forme ludique et compétitive.

  • Réaliser entre 5 et 10 efforts en sprint d’une durée de 4 à 6 secondes , récupération entre chaque effort: 40 secondes à 1minute.

La vitesse des rugbymans all blacks (Nouvelle-Zélande) est sans ballon tout aussi ludique dans la forme. Ceci est largement adaptable au football.  1ère exercice de sprint avec résistance (traineau + haltère). Le second exercice est le jeu du  » chat et de la souris » où le signal de départ du premier joueur. Travail du temps de réaction et du démarrage. Variables possible: position de départ debout, assis, sur le dos, le ventre.


Coordination avec ballon (J. Caparros Levante U.D.)

Exercice de coordination avec ballon avec le coach espagnol Joaquim Caparros (Levante, Bilbao, Valence FC, ….) mêlant travail d’appuis dynamique (échelle de rythme, bondissement cerceaux alternance pied droit pied gauche) puis travail technique d’appui-remise, contrôle orienté conduite enchainement passe.

Tout cela enchainé rapidement « type match » avec beaucoup d’intensité.

Possibilité supplémentaire:retirer la première partie  » coordination » et mettre à la place un atelier de vitesse pur (ligne droite, courbe ou brisée) et mettre ainsi plus compétition entre les deux joueurs qui partent simultanément en diagonale. Celui qui arrive le premier marque un point et le joueur qui marque la passe dans le but marque également un point en plus.


Prise de balle aérienne et relance à la main.(Coventry city, Ogrizovic)

Deux vidéos sur le travail spécifique du gardien de but la première avec steve Ogrizovic, entraineur des gardien de but de Coventry et ancien goal keeper professionnel.
1ère vidéo sur la prise de balle aérienne du gardien de but. Exercice analytique sans opposition avec complexification grâce aux variables.

Petite note:

Je trouve que les prises de balle sont bonnes sur la position des mains, par contre, le « timming » est mauvais. Le gardien attend le ballon, plutôt que d’aller à sa rencontre. En situation de match, cela signifierait qu’il n’arriverait pas à pleine vitesse. Autre soucis, le gardien ne s’impose pas verbalement. Insister sur la communication du gardien. C’est lui le patron dans sa surface de réparation (ses coéquipiers doivent avoir confiance en lui). Conséquence: Mettre de « l’opposition raisonnée » avec un joueur qui va miner le jeu de tête. Imposer au gardien de parler sur sa sortie.

Deuxième vidéo sur la relance à la main en « bras roulé » tendu.

Conseil: Si le terrain est gras, humide,mouillé relancer, le ballon en « ricochet » pour que le ballon prenne de la vitesse au contact du sol. Si le terrain n’est pas humide, il est préférable de faire une relance où le premier rebond doit se situer au plus proche des pieds de son coéquipier. (en calculant sa course si possible).


Paolo Di Canio (Sunderland Coach) « comedia del arte ». hallucinant

Paolo Di Canio, actuel coach de Sunderland et ancien joueur (juventus, Milan AC,Lazio, West ham,…) au passé très sulfureux est le genre de coach « froid », « distant », maitre de ses nerfs.

A la fois très proche de ses joueurs mais n’hésitant pas a rentrer en conflit ouvert avec ses joueurs. C’est l’entraineur qui garde encore son côté joueur, un « show man » version comedia del arte.

 

 


Le jeu, le rôle du n°10. Zinedine Zidane le magnifique.

Voici deux vidéos analysant le jeux de Zinedine Zidane.

Première vidéos sur la technique de « contrôle- passe » de Zizou , simplicité en deux touches de balles mais terriblement efficace avec des passes dans le bon timing, vers l’avant et souvent réalisées pour éliminer un adversaire , une lignes défensive adversaire. Notez également la façon avec laquelle se déplace, se démarque zizou. Vivement le retour des vrais n°10 qui font jouer leurs coéquipiers.

Sur la seconde vidéo, ce qui est remarquable c’est la maitrise technique de Zidane, nous avons l’impression qu’il anticipe les réactions, les déplacements de ces adversaires. Certainement à cause d’une d’une prise d’information au dessus de la moyenne.

Maintenant, Zizou sera t’il aussi bon comme entraineur que dans sa carrière de n°10 ?